Des hackers syriens s'attaquent au site du Financial Times

vendredi 17 mai 2013 15h26
 

LONDRES (Reuters) - Le site internet du Financial Times britannique a été piraté vendredi et l'opération a été revendiquée au nom de l'"Armée électronique syrienne", qui dit agir pour le compte du président Bachar al Assad.

Le titre des articles a été remplacé par la mention "Piraté par l'armée électronique syrienne". Un message intitulé "Voulez-vous savoir la vérité sur les rebelles syriens ?", qui renvoie vers une vidéo, a en outre été diffusé via son compte Twitter.

Ce mouvement s'était déjà attaqué aux comptes Twitter du service météo de la BBC, de Human Rights Watch et de la chaîne France 24. Il dit également avoir détourné fin avril celui de l'agence Associated press (AP) pour affirmer, de manière fausse, qu'un attentat avait été commis à la Maison blanche et que Barack Obama était blessé, ce qui a brièvement fait plonger Wall Street.

Mohammed Abbas, Jean-Philippe Lefief pour le service français

 
Le site internet du Financial Times britannique a été piraté vendredi et l'opération a été revendiquée au nom de l'"Armée électronique syrienne", qui dit agir pour le compte du président Bachar al Assad. /Photo d'archives/REUTERS/Fabian Bimmer