9 mai 2013 / 08:28 / il y a 4 ans

Activision prudent pour 2013 malgré un très bon 1er trimestre

Exemplaires du jeu World of Warcraft: Mists of Pandaria, édité par Activision Blizzard. La filiale de Vivendi s'attend à un deuxième semestre difficile, y compris pendant la période des fêtes, en raison de la forte concurrence et d'incertitudes concernant le lancement de nouvelles consoles. /Photo prise le 16 octobre 2012/Tony Gentile

par Malathi Nayak

SAN FRANCISCO (Reuters) - L'éditeur de jeux vidéo Activision Blizzard, filiale de Vivendi, a dit mercredi s'attendre à un deuxième semestre difficile, y compris pendant la période des fêtes, en raison de la forte concurrence et d'incertitudes concernant le lancement de nouvelles consoles.

Le titre perdait 6,3% dans les transactions post-Bourse en réaction à cette annonce, à 14,30 dollars, après une clôture en hausse de 2,14% à 15,26 dollars sur le Nasdaq.

Activision, créateur des jeux "Call of Duty" et "Skylanders", a légèrement relevé ses objectifs pour l'ensemble de l'exercice clos en janvier 2014 mais ses nouvelles prévisions sont inférieures aux attentes des analystes.

Le groupe de Santa Monica table désormais sur un chiffre d'affaires de 4,25 milliards de dollars et un bénéfice par action de 82 cents, contre respectivement 4,18 milliards et 80 cents anticipés fin janvier. Les analystes de Wall Street tablent en moyenne, eux, sur un chiffre d'affaires de 4,27 milliards et un bénéfice par action de 85 cents.

Le nombre d'abonnés au jeu "World of Warcraft" -source de revenus la plus régulière et la plus rentable d'Activision- a reculé à 8,3 millions d'adeptes au dernier trimestre contre 9,6 millions les trois mois précédents.

TRANSITION DIFFICILE

L'industrie des jeux vidéo pâtit de la transition des consommateurs vers l'informatique mobile, qui se traduit par une baisse des achats des jeux traditionnels sur disque.

De plus, beaucoup d'acheteurs potentiels attendent la sortie de nouvelles versions de la Playstation de Sony et de la Xbox de Microsoft, en principe avant la fin de l'année, cependant que le semi-échec de Wii U de Nintendo, lancée en novembre 2012, suscite des interrogations sur l'avenir même des consoles.

"Cette période de transition dans les consoles peut être volatile, mais nous pensons que notre stratégie est raisonnable", a déclaré Robert Kotick, le directeur général d'Activision.

Le concurrent Electronic Arts a au contraire communiqué mardi des prévisions de résultats annuels supérieures aux attentes des analystes.

Les perspectives prudentes d'Activision ont éclipsé des résultats d'excellente facture au premier trimestre clos fin avril.

Le chiffre d'affaires ajusté (non GAAP) a atteint 804 millions de dollars (611 millions d'euros), en hausse de 37% par rapport au premier trimestre 2012 et bien supérieur au consensus qui était de 704,6 millions.

Le bénéfice net a pratiquement triplé à 199 millions de dollars, soit 17 cents par action, contre 67 millions (6 cents/action) un an plus tôt. Là encore c'est nettement meilleur que prévu puisque le consensus établi par Thomson Reuters I/B/E/S était de 11 cents pour le bénéfice par action.

Véronique Tison pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below