24 avril 2013 / 08:09 / il y a 4 ans

Ericsson entretient l'espoir d'une reprise du marché

Hans Vestberg, directeur général d'Ericsson. Le groupe suédois a douché les espoirs d'une reprise immédiate dans le marché des équipements de réseaux de téléphonie mobile en faisant part mercredi d'une baisse plus forte que prévu de son bénéfice au titre du premier trimestre 2013. /Photo prise le 24 avril 2013/SCANPIX/Leo Sellen

par Simon Johnson

STOCKHOLM (Reuters) - Les investissements des opérateurs américains dans les infrastructures mobiles de quatrième génération (4G) ont permis à Ericsson d'augmenter ses ventes d'équipements de réseaux au premier trimestre, entretenant l'espoir d'une reprise réelle du marché après une année 2012 difficile.

La division d'équipements de réseaux du groupe suédois, qui génère plus de la moitié de son chiffre d'affaires global, avait vu ses ventes chuter de 12% l'an dernier en raison de la crise économique et de la concurrence croissante de la Chine.

Le quatrième trimestre avait toutefois déjà montré des signes d'amélioration, confirmés désormais par les premiers mois de 2013.

Les résultats trimestriels d'Ericsson sont toutefois inférieurs aux attentes des investisseurs, en raison des dépenses engagées dans le déploiement de réseaux, du coût des restructurations et du retard pris par certains projets 4G en Amérique du Sud.

Néanmoins, les ventes de la division réseaux ont augmenté pour le deuxième trimestre consécutif et Ericsson a réaffirmé que la rentabilité de cette activité devrait s'améliorer au fil des mois.

"Je suis acheteur du titre en tablant sur l'amélioration des marges au second semestre", a commenté Alexandre Peterc, analyste d'Exane BNP Paribas.

A la Bourse de Stockholm, l'action Ericsson gagnait 1,1% à 77,80 couronnes vers 13h45 GMT.

LA MARGE TOUJOURS SOUS PRESSION

L'Amérique du Nord, où les investissements dans la 4G sont en avance sur ceux engagés en Europe et dont le chinois Huawei est exclu pour des raisons de sécurité nationale, a largement contribué à la hausse de 7% des ventes de la division de réseaux ajustées des effets de change.

Le marché mondial des équipements de réseaux mobiles a fondu d'environ 7% en 2012 mais certains analystes prévoient un retour à la croissance cette année. Les prévisions vont d'une hausse de 13% pour le cabinet spécialisé Infonetics Research à +2,3% seulement pour Gartner.

La croissance d'Ericsson dans les réseaux contraste avec les difficultés de Nokia Siemens Networks , dont les ventes ont reculé de 5% au premier trimestre. Alcatel-Lucent, lui, doit publier ses résultats trimestriels vendredi.

Sur janvier-mars, le bénéfice avant intérêts et impôt d'Ericsson, hors coentreprises et éléments exceptionnels, a reculé d'un quart à 2,1 milliards de couronnes suédoises (243 millions d'euros), bien en-dessous des 3,0 milliards attendus en moyenne par les analystes interrogés par Reuters.

Le groupe a enregistré sur la même période un chiffre d'affaires de 52 milliards de couronnes, contre un consensus de 53,5 milliards.

Les ventes ont été en deçà des attentes dans la division de services du groupe, dont la marge a en outre été réduite de moitié en un an, conséquence du niveau élevé des déploiements de réseaux déficitaires.

La marge globale du groupe ressort à 32% sur le trimestre, contre 32,2% attendu. Mais Ericsson assure que la pression sur ses marges devrait se réduire d'ici la fin de l'année.

Avec Johannes Hellstrom; Julien Dury et Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below