Penguin renonce à son accord européen avec Apple sur les e-books

vendredi 19 avril 2013 13h29
 

BRUXELLES (Reuters) - L'éditeur Penguin a proposé de renoncer à son accord tarifaire avec Apple concernant les livres numériques, ont déclaré vendredi les autorités européennes de régulation.

La filiale du groupe britannique de médias et d'édition Pearson était soupçonnée par la Commission européenne de s'être entendue avec Apple au détriment d'Amazon et d'autres distributeurs en ligne en fixant les prix des livres électroniques (e-books).

Si la Commission européenne juge ces concessions suffisantes, Penguin serait le cinquième éditeur à conclure un accord avec les instances de régulation, mettant ainsi fin à d'une enquête de 16 mois sans avoir à répondre d'un acte répréhensible ou à payer une amende.

Selon l'exécutif européen, de tels accords tarifaires sont susceptibles de freiner le développement du marché du livre numérique - dont Amazon détient la plus grande part - en se traduisant par des prix plus élevés au détriment du consommateur.

Apple et les éditeurs Simon & Schuster, HarperCollins de News Corp, Hachette Livre de Lagardère et Verlagsgruppe Georg von Holtzbrinck de l'allemand Macmillan, ont signé un accord avec la Commission européenne en décembre.

Les concessions proposées par Penguin comprennent notamment l'abandon de la clause de "la nation la plus favorisée", qui empêchait les autres distributeurs de commercialiser leurs livres à des tarifs inférieurs à ceux proposés par Apple.

Le nouvel accord permettra également aux autres distributeurs de fixer eux-mêmes leurs prix ou de consentir des remises pendant une période de deux ans.

Les différents acteurs du dossier disposent d'un mois pour commenter les propositions de Penguin avant que la Commission européenne prenne une décision définitive.

Le groupe britannique Pearson et l'allemand Bertelsmann sont en discussions pour rapprocher leur maisons d'édition respectives Penguin et Random House.

Foo Yun Chee, Claude Chendjou pour le service français, édité par Benoit Van Overstraeten

 
Selon les autorités européennes de régulation, Penguin a proposé de renoncer à son accord tarifaire avec Apple concernant les livres numériques. L'éditeur était soupçonné par la Commission européenne de s'être entendu avec Apple au détriment d'Amazon et d'autres distributeurs en ligne en fixant les prix des livres électroniques. /Photo d'archives/REUTERS/Petar Kujundzic