Numericable pourrait être introduit en Bourse

mercredi 17 avril 2013 18h48
 

par Sophie Sassard

LONDRES (Reuters) - Les actionnaires de Numericable ont sollicité des banques en vue d'une éventuelle introduction en Bourse d'ici la fin de l'année du câblo-opérateur français, qui pourrait être valorisé autour de quatre milliards d'euros, a-t-on appris de trois sources proches du projet.

Une entrée en Bourse de Numericable constituerait un nouveau signe du succès des câblo-opérateurs européens et de l'intérêt qu'ils suscitent auprès des investisseurs. L'an dernier déjà, la mise sur le marché du néerlandais Ziggo avait rencontré une forte demande.

La hausse des marchés financiers ces derniers mois a encouragé de nombreuses entreprises à lancer ou relancer leur projet d'introduction cette année. Le montant global levé depuis le début de l'année dans le cadre de ces opérations a bondi de 49% par rapport à la période correspondante de 2012.

Une mise en Bourse de Numericable permettrait au fonds Cinven de sortir du capital tandis que Carlyle et Patrick Drahi, propriétaire d'Altice, pourraient conserver leur participation, a dit l'une des sources.

Numericable et son Altice n'étaient pas joignables dans l'immédiat pour commenter ces informations. Carlyle et Cinven, qui détiennent chacun environ 35% du capital, n'ont pas souhaité les commenter.

Les fonds ont invité une dizaine de banques à travailler sur le dossier et devraient en retenir trois le mois prochain pour travailler à un projet d'introduction en Bourse, ont précisé les sources.

"C'est l'une des options actuellement sur la table", a dit l'une d'elles, qui a requis l'anonymat.

L'hypothèse d'une fusion avec SFR, la filiale mobile de Vivendi, est une autre option envisagée et les fonds actionnaires de Numericable estiment qu'elle permettrait de dégager d'importantes synergies en terme de coûts, ont ajouté les sources.   Suite...

 
Les actionnaires de Numericable ont sollicité des banques en vue d'une éventuelle introduction en Bourse d'ici la fin de l'année du câblo-opérateur français, qui pourrait être valorisé autour de quatre milliards d'euros, selon trois sources proches du projet. /Photo d'archives/REUTERS/Lisi Niesner