Dell met en garde contre les risques d'un maintien en Bourse

dimanche 31 mars 2013 16h30
 

NEW YORK/SAN FRANCISCO (Reuters) - Dell estime qu'il serait risqué pour l'entreprise d'accumuler plus de dettes tout en restant cotée alors que ses perspectives financières se détériorent, signe que son conseil d'administration n'est pas convaincu par les offres déposées par Blackstone et par l'homme d'affaires Carl Icahn.

Les actionnaires de Dell ont été informés de la manière dont l'offre de Michael Dell, son fondateur, et Silver Lake Partners avait été élaboré et la note tente de les convaincre que cette solution est la meilleure.

Carl Icahn propose 15 dollars par action pour 58% de Dell tandis que Blackstone en propose 14,25 dollars. Dans les deux cas, il est prévu que Dell reste coté et contracte de nouvelles dettes.

La proposition de Michael Dell et Silver Lake est toute en action, 13,65 dollars par titre, et prévoit que groupe soit rayé de la cote.

"Même en prenant en compte la valeur distribuée aux actionnaires, (une recapitalisation par effet de levier), cela n'aurait probablement que peu de chance de dépasser les 13,65 dollars et cela poserait un certain nombre de risques et de défis", indique la note.

Une telle solution aurait des effets dévastateurs sur la confiance des salariés, clients et fournisseurs et cela remettrait en question la mise en oeuvre de la stratégie de Dell sur le long terme, a ajouté Dell.

Selon le cabinet Boston Consulting Group, qui a mené une analyse indépendante pour Dell, tous les scénarios envisagés prévoient une diminution du chiffre d'affaires annuel jusqu'à 2016. Le conseil d'administration de Dell prévoit un bénéfice d'exploitation en forte baisse à 3 milliards de dollars.

Le projet de retrait de Dell de la cote a toutefois suscité les critiques de plusieurs actionnaires importants, comme Southeastern Asset Management et T. Rowe Price, qui estiment l'offre sous-évaluée et ont déclaré vouloir s'y opposer.

Le projet doit être approuvé par une majorité d'actionnaires en dehors du fondateur Michael Dell.   Suite...

 
Dell estime qu'il serait risqué pour l'entreprise d'accumuler plus de dettes tout en restant cotée alors que ses perspectives financières se détériorent, signe que son conseil d'administration n'est pas convaincu par les offres déposées par Blackstone et par l'homme d'affaires Carl Icahn. /Photo d'archives/REUTERS/Babu