Un quart des entreprises US en Chine victimes de piratage

vendredi 29 mars 2013 15h14
 

PEKIN (Reuters) - Un quart des entreprises affiliées à la Chambre de commerce américaine en Chine ont été victimes de vols de données informatiques, selon un rapport qui met l'accent sur le piratage d'informations sensibles et de brevets commerciaux.

Vingt-six pour cent des sociétés américaines interrogées ont reconnu avoir vu leurs serveurs informatiques visités par des intrus, une pratique qui a accru les tensions entre Washington et Pékin, dit ce rapport annuel publié vendredi.

La société américaine Mandiant, spécialisée dans la sécurité cybernétique, affirmait en février qu'un département de l'armée chinoise était derrière une série d'attaques qui ont visé plus de 100 entreprises dont des données ont été dérobées.

"Cela constitue un obstacle important au commerce avec la Chine, en particulier du point de vue de la protection des droits de la propriété intellectuelle et de fait, des exigences de transfert de technologie", déclare la Chambre de commerce.

Le député Dutch Ruppersberger a estimé en février que les entreprises américaines avaient perdu en 2012 plus de 300 milliards de dollars en raison de vols de secrets commerciaux, la plupart étant le fait de hackers chinois.

Pékin soutient que ces accusations ne sont fondées sur aucune preuve et affirme être également la cible d'attaques informatiques, dont la moitié proviendraient des Etats-Unis.

Des responsables américains ont appelé la Chine à régler ce problème de piratage informatique et d'espionnage visant les entreprises de leur pays. Le président Barack Obama a fait part de ses inquiétudes en ce domaine lors d'un récent entretien téléphonique avec son homologue, Xi Jinping.

Le renseignement américain est parvenu à la conclusion que les attaques et l'espionnage informatiques ont dépassé le terrorisme en terme de menace pour les Etats-Unis.

Michael Martina, Pierre Sérisier pour le service français, édité par Gilles Trequesser

 
Dans un café internet à Shanghai. Un quart des entreprises affiliées à la Chambre de commerce américaine en Chine ont été victimes de vols de données informatiques, selon un rapport qui met l'accent sur le piratage d'informations sensibles et de brevets commerciaux. /Photo d'archives/REUTERS/Nir Elias