Le nouveau DG d'Alcatel-Lucent annoncera un plan en juin

mercredi 27 mars 2013 17h44
 

par Leila Abboud et Catherine Monin

PARIS (Reuters) - Le nouveau directeur général d'Alcatel-Lucent Michel Combes dévoilera en juin son plan pour redresser l'équipementier télécoms grevé par de lourdes pertes et pour lequel une vaste restructuration a été engagée.

Après avoir souffert l'an dernier du ralentissement des investissements des opérateurs télécoms et de la concurrence redoutable des asiatiques Huawei et ZTE, Alcatel-Lucent avait été contraint de lancer l'été dernier un plan de restructuration impliquant la suppression d'environ 5.500 emplois.

"Il s'est donné le mois de mars pour écouter et s'informer de la situation de l'entreprise en rencontrant les principaux clients et les salariés. Il prendra deux mois pour décider d'un projet et annoncera au mois de juin son plan et les grandes orientations du groupe pour les trois années a venir", a déclaré mercredi à Reuters une porte-parole du groupe.

Les syndicats s'attendent à ce que Michel Combes poursuive cette stratégie de réduction des coûts.

"Il a expliqué qu'il faut de manière impérative aller plus vite sur le plan de réduction de postes", a précisé l'une des sources syndicale présente lors d'une rencontre organisée lundi avec le nouveau dirigeant.

Michel Combes, dont la nomination avait été annoncée fin février, doit prendre ses fonctions à la tête du groupe le 2 avril. Il succède à Ben Verwaayen, placé à la tête de l'équipementier télécoms en septembre 2008 mais qui n'a pas réussi à redresser les comptes de l'équipementier.

LA DETTE, TOUJOURS UNE PRIORITÉ

La nécessité d'assainir les finances du groupe, qui a brûlé près de 700 millions d'euros de cash en 2012, sera l'une des priorités du nouveau dirigeant, même si un accord de financement de deux milliards d'euros conclu en janvier a écarté un risque de défaut à court terme.   Suite...

 
Le nouveau directeur général d'Alcatel-Lucent Michel Combes dévoilera en juin son plan pour redresser l'équipementier télécoms grevé par de lourdes pertes et pour lequel une vaste restructuration a été engagée. /Photo d'archives/REUTERS/Benoît Tessier