Oracle voit la croissance revenir après un mauvais trimestre

mercredi 20 mars 2013 23h38
 

SAN FRANCISCO (Reuters) - Oracle prévoit un retour à la croissance pour ses ventes lors du trimestre en cours après des résultats décevants qu'il impute à ses commerciaux et qui font chuter son action de 8% dans les transactions hors-séance à Wall Street.

Le numéro trois mondial des logiciels anticipe une croissance comprise entre 1 et 11% pour ses ventes de licences et de cloud computing sur son quatrième trimestre clos fin mai, après un recul de 2% sur les trois mois précédents, bien en-deçà de ses propres prévisions.

Oracle prévoyait une croissance comprise entre 3 et 13% pour le troisième trimestre clos fin février.

La directrice financière, Safra Catz, a imputé ce mauvais résultats à la force de vente du géant californien.

"Comme on a recruté pour ainsi dire des milliers de nouveaux commerciaux à travers le monde, le problème a tenu à l'exécution des ventes", a-t-elle dit lors d'une conférence téléphonique avec les analystes.

Elle a en revanche balayé les inquiétudes des analystes sur une baisse des commandes des administrations publiques ou des entreprises du fait de la crise.

"Bien sûr cela ne nous a pas aidés que la date butoir pour le 'séquestre' (coupes budgétaires US) tombe le dernier jour de notre trimestre, il y a eu un léger impact ici en Amérique du Nord mais pas nécessairement ailleurs", a-t-elle expliqué. "En Europe, la situation économique est restée ce qu'elle est depuis un moment déjà."

LE BÉNÉFICE STAGNE

Selon les données de Thomson Reuters, Oracle n'avait pas manqué ses objectifs à ce point depuis son trimestre clos en novembre 2011.   Suite...

 
Oracle a annoncé une baisse de 2% de ses ventes de logiciels neufs et d'abonnements à ses services sur internet, à 2,3 milliards de dollars sur son troisième trimestre fiscal, un chiffre inférieur à ses propres prévisions. /Photo d'archives/REUTERS/Robert Galbraith