Iliad maintient le rythme des investissements

mardi 19 mars 2013 16h50
 

par Catherine Monin

PARIS (Reuters) - Iliad a fait mieux qu'attendu en 2012, porté par la forte rentabilité de ses activités dans la téléphonie fixe, même si son résultat net a pâti d'investissements massifs réalisés dans son activité de téléphonie mobile en pleine expansion.

La maison mère de Free, qui a dit mardi avoir affecté l'an dernier l'équivalent de 30% de son chiffre d'affaires à sa politique d'investissement, soit 950 millions d'euros, entend y consacrer cette année un montant équivalent.

Iliad a vu son Ebitda consolidé progresser de 10,6% à 921,4 millions en 2012 en dépit d'une perte de 46 millions d'euros dans la téléphonie mobile. Celle-ci est toutefois beaucoup moins importante que prévu par le groupe, qui avait dit s'attendre à une perte de 200 millions.

Sous le poids des investissements engagés pour le démarrage de sa filiale Free mobile, le résultat net du groupe a chuté de 26% à 186,5 millions d'euros. Le consensus Thomson Reuters I/B/E/S tablait sur un résultat net de 164,12 millions et un Ebitda de 827,77 millions.

Iliad, qui avait annoncé fin février une croissance record de son chiffre d'affaires à plus de trois milliards d'euros en 2012, a maintenu les objectifs annoncés l'an passé.

Il table toujours sur un chiffre d'affaires de quatre milliards d'euros d'ici 2015 et sur une progression de sa part de marché dans le mobile de 15% à moyen terme et de 25% à long terme, contre 8% fin 2012.

Dans le fixe, il espère en 2013 enregistrer une croissance de plus de 5% de son chiffre d'affaires.

"L'année 2013 sera une année de très forte croissance, la dynamique de recrutement d'abonnés est bonne", a déclaré à Reuters Thomas Reynaud, directeur général délégué d'Iliad.   Suite...

 
Maxime Lombardini (à droite), le directeur général d'Iliad, et Thomas Reynaud, le directeur général délégué lors de la présentation des résultats du groupe à Paris. La maison mère de l'opérateur télécoms affiche un résultat annuel en baisse, affecté par des investissements massifs réalisés dans la constitution d'un réseau de téléphonie mobile qui continue de dépasser les attentes. /Photo prise le 19 mars 2013/REUTERS/Charles Platiau