ST-Ericsson ne trouverait pas preneur

mardi 12 mars 2013 19h37
 

PARIS (Reuters) - STMicroelectronics et Ericsson n'ont pas encore trouvé d'acquéreur pour leur coentreprise St-Ericsson dont ils souhaitent se désengager et envisageraient désormais son démantèlement, rapporte mardi l'agence Bloomberg qui cite six sources au fait du dossier.

Les potentiels acquéreurs approchés par les deux groupes, parmi lesquels Samsung Electronics, n'ont pas souhaité émettre d'offre, rapporte l'agence.

Par conséquent, les deux partenaires pourraient envisager le scénario d'un démantèlement, qui pourrait impliquer la reprise par Ericsson d'un site suédois, tandis que STMicro intégrerait un site basé à Grenoble, selon les sources citées par Bloomberg.

STMicro et Ericsson n'ont pas souhaité commenter ces informations.

L'annonce lundi de la démission du PDG de ST-Ericsson Didier Lamouche avait déjà été interprétée par les analystes comme le signe des difficultés rencontrées par les deux groupes pour trouver un acquéreur.

STMicro avait annoncé en décembre son intention de se désengager de ST-Ericsson d'ici au troisième trimestre 2013. De son côté, Ericsson avait exclu de racheter ces parts et avait dit considérer toutes les options possibles.

Le titre STMicrolectronics a abandonné 4,35% mardi à 5,825 euros. A Stockholm, Ericsson a pris 0,73% à 82,8 couronnes suédoises.

Catherine Monin, édité par Dominique Rodriguez

 
STMicroelectronics et Ericsson n'ont pas encore trouvé d'acquéreur pour leur coentreprise St-Ericsson dont ils souhaitent se désengager et envisageraient désormais son démantèlement, rapporte mardi l'agence Bloomberg qui cite six sources au fait du dossier. /Photo prise le 25 février 2013/REUTERS/Albert Gea