Des sites d'information tchèques visés par des hackers

lundi 4 mars 2013 12h29
 

PRAGUE (Reuters) - Plusieurs sites tchèques d'information en ligne ont été pris pour cibles par des pirates informatiques, provoquant un ralentissement voire une impossibilité de la consultation des pages.

L'attaque, qui intervient après une série d'autres visant des organes de presse dans plusieurs pays du monde, a touché les trois principaux sites d'information de la République tchèque au moyen de dénis de service.

Cette technique, fréquemment employée par les hackers, vise à bombarder un serveur d'un grand nombre de requêtes jusqu'à le contraindre à cesser de répondre.

La Commission de protection des journalistes notait le mois dernier que ce genre d'attaques contre des organes de presse était en augmentation et que des pirates étaient recrutés afin de provoquer une forme de censure sur ces médias.

Les sites du New York Times et du Wall Street Journal avaient essuyé une agression informatique en provenance de Chine en janvier.

Des hackers avaient également attaqué des administrations publiques dans plusieurs pays européens, dont la République tchèque, en profitant de faille dans le système de sécurité de deux logiciels de la société Adobe la semaine passée.

Le logiciel malveillant baptisé "MiniDuke" avait même été retrouvé dans les systèmes de l'Otan dont la sécurité n'avait pas été compromise, selon l'Alliance atlantique.

Robert Müller, Pierre Sérisier pour le service français