Facebook rachète à Microsoft la plate-forme publicitaire Atlas

vendredi 1 mars 2013 10h27
 

SAN FRANCISCO (Reuters) - Facebook a annoncé jeudi avoir conclu un accord avec Microsoft pour le rachat d'Atlas Advertiser Suite, une plate-forme permettant de mesurer l'efficacité des publicités mises en ligne et avec laquelle le réseau social espère contrer Google.

Le réseau social n'a pas dévoilé le montant de cette acquisition, qui a fait longtemps fait l'objet de nombreuses rumeurs. Atlas Advertiser Suite fait partie de la régie de publicité numérique aQuantive rachetée en 2007 par Microsoft pour 6,3 milliards de dollars.

Le géant de logiciels n'était cependant jamais parvenu à en tirer profit et a dû passer en 2012 une charge de 6,2 milliards de dollars (4,7 milliards d'euros) au titre de la dépréciation de cette acquisition.

Facebook peine à convaincre les annonceurs de l'efficacité des publicités affichées sur son réseau. En mai 2012, quelques jours avant le lancement de l'introduction en Bourse de Facebook, General Motors avait jeté un froid en retirant du réseau toutes ses publicités payées.

Depuis, Facebook a multiplié les outils et partenariats pour convaincre les publicitaires que l'investissement était rentable.

Brian Boland, responsable chez Facebook de la monétisation des offres publicitaires, a déclaré que le rachat d'Atlas ne constituait pas une étape vers la création d'un réseau publicitaire externe, mais les analystes estiment qu'il s'agit bien de l'ambition ultime du groupe.

"Même si le communiqué annonçant l'accord porte essentiellement sur les outils de mesure d'Atlas plutôt que sa technologie de ciblage des publicités, nous nous attendons à ce qu'Atlas utilise bientôt la base de données de Facebook pour cibler des partenariats, des publicités intégrées et autres formats publicitaires sur l'ensemble du web et c'est la grande nouvelle", a déclaré Nate Elliott, analyste chez Forrester.

"La question est maintenant de voir à quelle vitesse et avec quelle réussite Facebook va intégrer ses données aux outils d'Atlas et s'ils peuvent éviter un retour de bâton sur les questions de respect de la vie privée. Le passé suggère qu'ils auront des difficultés sur ces deux plans", a-t-il ajouté.

Google domine le marché américain de la publicité en ligne avec une part de marché de 15,4%, selon le cabinet eMarketer, suivi de près par Facebook (14,4%).

Alexei Oreskovic et Bill Rigby, Mathilde Gardin pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

 
Facebook a conclu un accord avec Microsoft pour le rachat d'Atlas Advertiser Suite, une plate-forme permettant de mesurer l'efficacité des publicités mises en ligne et avec laquelle le réseau social espère contrer Google. /Photo d'archives/REUTERS/Robert Galbraith