L'UE a besoin d'une régulation télécoms à la hauteur, dit Kroes

mardi 26 février 2013 22h15
 

BARCELONE (Reuters) - Neelie Kroes, commissaire européenne à la Stratégie numérique, a appelé mardi de ses voeux la mise en place d'une régulation du secteur des télécoms susceptible de créer un vrai marché unique de la téléphonie, fixe et mobile, en vue d'encourager les investissements dans des infrastructures vieillissantes.

S'exprimant lors du Congrès mondial de la téléphonie mobile (Mobile World Congress, MWC) organisé à Barcelone, elle a notamment estimé que les 27 pays de l'Union européenne devaient harmoniser leurs positions en termes de fréquences des réseaux mobiles et de haut débit numérique.

Si ce travail n'est pas fait, les opérateurs télécoms européens seront encore moins à même d'investir dans des infrastructures, ce qui accentuera l'écart entre l'Europe et les Etats-Unis, a poursuivie Neelie Kroes.

"Nous avons besoin d'un marché télécoms européen qui est plus cohérent, plus intégré, plus efficace, avec une baisse des risques et une augmentation des retours pour ceux qui investissent", a-t-elle souligné.

Alors que les opérateurs américains, japonais ou encore sud-coréens investissent massivement dans de nouvelles infrastructures, les acteurs européens éprouvent des difficultés à se désendetter en raison d'une érosion de leurs capacités à générer de la trésorerie dans un contexte de concurrence effrénée et d'une régulation jugée sévère.

A titre de comparaison, les Etats-Unis comptent six opérateurs de téléphonie mobile alors qu'ils sont une centaine en Europe, soumis à une réglementation plus stricte qui mine leur profitabilité et a contribué à quatre années consécutives de baisse de leur chiffre d'affaires cumulé.

Les opérateurs européens sont en train de déployer leurs réseaux 4G, mais à un rythme tellement lent que l'objectif de l'Union européenne d'assurer à 50% de la population une connexion très rapide d'ici 2020 paraît hors d'atteinte.

Nombre d'acteurs du secteur pressent ainsi Bruxelles d'être moins regardante en matière de fusions et acquisitions et d'assouplir la régulation.

Il y a plus d'un mois, Neelie Kroes avait dit que la Commission européenne allait mettre en oeuvre des réformes du marché des télécommunications pour soutenir l'investissement dans le secteur.

Lors de son intervention à Barcelone, elle n'a pas publiquement préconisé la création d'un régulateur unique, mais, lors d'un point presse, la commissaire a déclaré que cette idée était une manière "très intéressante et efficace" de créer une marché des télécoms unique.

Leila Abboud et Kate Holton; Benoît Van Overstraeten pour le service français

 
Neelie Kroes, commissaire européenne à la Stratégie numérique, a appelé mardi de ses voeux la mise en place d'une régulation du secteur des télécoms susceptible de créer un vrai marché unique de la téléphonie, fixe et mobile, en vue d'encourager les investissements dans des infrastructures vieillissantes. /Photo d'archives/REUTERS/Benoît Tessier