Free et Bouygues Telecom condamnés pour dénigrement

vendredi 22 février 2013 18h04
 

PARIS (Reuters) - Le tribunal de commerce de Paris a condamné l'opérateur Free Mobile, filiale d'Iliad, à verser 25 millions d'euros de dommages et intérêts à son rival Bouygues Telecom pour dénigrement, a déclaré vendredi une porte-parole de Free.

La porte-parole a ajouté que la société ferait appel de ce jugement.

Free, qui avait également porté plainte contre Bouygues Telecom pour dénigrement, a obtenu des réparations à hauteur de cinq millions d'euros.

"Bouygues Telecom est satisfaite de la décision du tribunal qui condamne les méthodes de communication de Free et lui interdit d'utiliser des termes dénigrants", a réagi Bouygues dans un communiqué.

Matthias Blamont, édité par Nicolas Delame

 
Le tribunal de commerce de Paris a condamné Free Mobile à verser 25 millions d'euros de dommages et intérêts à son rival Bouygues Telecom pour dénigrement. La filiale d'Iliad, qui avait également porté plainte contre Bouygues Telecom pour dénigrement, a obtenu des réparations à hauteur de cinq millions d'euros. /Photo d'archives/REUTERS/Eric Gaillard