Londres récolte moins que prévu des adjudications 4G

mercredi 20 février 2013 13h08
 

par Paul Sandle

LONDRES (Reuters) - Le gouvernement britannique recevra 2,34 milliards de livres(2,69 milliards d'euros) - soit moins que prévu - de l'adjudication de fréquences pour la téléphonie mobile de très haut débit 4G, tous les opérateurs mobiles existants ayant obtenu leur part du spectre.

Le Trésor britannique avait prévu un revenu total de 3,5 milliards de livres. Le montant final augmentera toutefois légèrement à l'issue d'une étape ultime de l'adjudication.

L'Ofcom a organisé cette adjudication afin de maximiser l'offre de services 4G car la vente de fréquences 3G en 2000 avait certes rapporté 22,5 milliards de livres à l'Etat mais elle avait fortement endetté les opérateurs et ainsi limité leurs investissements dans de nouveaux services.

Les offres des opérateurs mobiles Vodafone, O2 (groupe Telefonica), EE, coentreprise de France Télécom et de Deutsche Telekom, Three (groupe Hutshison) ont toutes été acceptées, tout comme celle de l'opérateur fixe BT, a annoncé le régulateur britannique Ofcom mercredi.

"C'est un résultat positif pour la concurrence au Royaume Uni, qui aboutira à un haut débit mobile plus rapide et plus répandu, ainsi qu'à des avantages conséquents pour les consommateurs et les entreprises du pays", a déclaré Ed Richards, le directeur général de l'Ofcom.

Vodafone, troisième opérateur britannique, a payé le plus, soit 791 millions de livres environ (910 millions d'euros). EE, le principal opérateur qui propose déjà des services 4G dans les grandes villes britanniques à partir de ses fréquences existantes, a versé 589 millions de livres (677 millions d'euros), tandis que 02 a payé 550 millions (632 millions d'euros), a précisé l'Ofcom.

Le régulateur avait réservé des fréquences pour un quatrième opérateur, Hutchison 3G, avant de préserver la concurrence. Ce dernier a versé 225 millions de livres (259 millions d'euros).

Enfin l'opérateur fixe BT a déboursé 186,5 millions de livres (215 millions d'euros). Ce dernier compte améliorer la qualité de service sans pour autant bâtir son propre réseau mobile.   Suite...

 
A Londres. Le gouvernement britannique recevra 2,34 milliards de livres(2,69 milliards d'euros) de l'adjudication de fréquences pour la téléphonie mobile de très haut débit 4G, tous les opérateurs mobiles existants ayant obtenu leur part du spectre. Il avait prévu un revenu total de 3,5 milliards de livres. /Photo d'archives/REUTERS/Olivia Harris