PagesJaunes devient Solocal et accélère sa mue digitale

mercredi 13 février 2013 09h06
 

par Catherine Monin

PARIS (Reuters) - PagesJaunes prévoit un nouveau repli de son activité en 2013 mais entend toutefois accélérer sa mutation digitale, symbolisée par l'adoption d'un nouveau nom pour le groupe, avec pour objectif une transition achevée en 2015.

Pour l'année 2013, l'éditeur d'annuaires imprimés et en ligne prévoit un repli de son chiffre d'affaires compris entre 3% et 5%, soit légèrement supérieur au recul observé en 2012, et une marge brute opérationnelle comprise entre 425 et 445 millions d'euros, contre une marge ajustée de 471,4 millions d'euros en 2012.

"Le chiffre d'affaires des activités internet devrait afficher une croissance soutenue et supérieure à celle du marché digital en France, avec un poids proche de 65% du chiffre d'affaires des activités totales de l'entreprise, tandis que l'activité annuaires imprimés devrait enregistrer une baisse de revenu similaire à 2012", a expliqué le PDG Jean-Pierre Remy, lors d'une interview accordée à Reuters.

PagesJaunes se débat depuis plusieurs années avec le déclin de son activité papier, les consommateurs étant de plus en plus nombreux à se tourner vers internet et des géants comme Google pour trouver des renseignements.

Dans ce contexte difficile, PagesJaunes, désormais rebaptisé Solocal, souhaite accélérer sa mutation digitale et affirmer son positionnement sur les métiers de la communication et la mise en relation locales.

"Ce changement de nom marque le fait que nous avons totalement migré notre activité vers le digital, qui représentera 75% de notre revenu en 2015, ce qui s'accompagne d'un changement important de business model: nous ne sommes plus un annuériste, nous sommes le numéro un de la communication locale en France", a insisté Jean-Pierre Remy.

ACQUISITIONS TACTIQUES

Pour mener à bien sa transformation en maintenant une croissance des activités digitales "à deux chiffres au cours des prochaines années", le groupe entend renforcer ses partenariats d'audience ou encore ses activités mobiles, qui ont généré 45 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2012, soit une croissance de 150% par rapport à l'année précédente.   Suite...