Sony devrait commercialiser la PS4 cette année

jeudi 7 février 2013 10h07
 

TOKYO (Reuters) - Sony prévoit de commercialiser la nouvelle version de sa console de salon, la PlayStation 4, cette année pour un prix avoisinant 430 dollars (317 euros), rapporte jeudi le quotidien japonais Asahi.

Selon le journal, une des nouveautés de cette console résidera dans la manette de l'appareil qui sera équipée d'un écran tactile et de fonctionnalités la reliant aux réseaux sociaux.

Asahi indique encore que les nouveautés de la PlayStation 4 devraient être dévoilées le 20 février lors d'une manifestation organisée à New York.

C'est la première fois en l'espace de deux ans que Sony organise une manifestation dédiée à la Playstation.

La précédente version de sa console de salon, la PS3, a été lancée voilà six ans et le marché des jeux vidéo a depuis été bouleversé par l'irruption des smartphones et des tablettes qui séduisent de plus en plus les joueurs occasionnels.

La modification du comportement des consommateurs a contraint les trois principaux acteurs du marché, Sony, Microsoft et Nintendo à modifier leur approche afin de faire revenir les joueurs vers leurs produits.

Ce combat n'est toutefois pas gagné d'avance comme en témoigne l'abaissement par Nintendo de sa prévision de ventes de consoles Wii U.

Nintendo a annoncé le 30 janvier qu'il prévoyait de vendre 4 millions d'exemplaires de sa nouvelle console sur la période allant de novembre à mars au lieu des 5,5 millions d'unités prévues initialement.

Près de 100 millions de Wii, sa précédente version, ont été vendues.

Les informations publiées par Asahi sur la nouvelle Playstation interviennent le jour même de la publication par Sony de résultats meilleurs qu'attendu imputables notamment au recul du cours du yen et à des cessions d'actifs.

Tim Kelly, Nicolas Delame pour le service français

 
Sony prévoit de commercialiser la nouvelle version de sa console de salon, la PlayStation 4, cette année pour un prix avoisinant 430 dollars (317 euros), rapporte jeudi le quotidien japonais Asahi. /Photo d'archives/REUTERS/Kim Kyung-Hoon