Vente-privée.com revoit à la baisse ses ambitions américaines

mardi 29 janvier 2013 17h45
 

par Pascale Denis et Dominique Vidalon

PARIS (Reuters) - Vente-privée.com va réduire ses ambitions aux Etats-Unis où son développement n'a pas donné les résultats escomptés, dans un marché où la concurrence fait rage et où les modes de consommation limitent l'attrait du déstockage en ligne.

Le pionnier des ventes de mode dites "flash" (des produits de déstockage vendus à prix cassés pendant un court laps de temps) s'était lancé aux Etats-Unis fin 2011, en partenariat avec Américain Express, le géant américain des cartes de crédit.

Il ambitionnait alors d'atteindre les 500 millions de dollars de chiffre d'affaires en cinq ans. Mais à l'issue de sa première années d'existence, les ventes du site n'excédaient pas 25 millions de dollars.

"Nous allons réduire nos ambitions en terme de développement pour parvenir à la rentabilité dans les deux ans", a déclaré à Reuters Jacques-Antoine Granjon, fondateur et PDG du site, précisant viser un chiffre d'affaires de 50 millions de dollars cette année aux Etats-Unis.

Il a reconnu que le marché américain était "difficile".

Car le modèle des ventes "flash" inventé par le site français en 2001 a été largement copié depuis outre-Atlantique (Gilt Groupe, Rue La La) et la pratique du "discount" y est omniprésente, dans des magasins de dépôt ou des grandes chaînes comme T.J. Maxx ou Marshalls.

Mais Jacques-Antoine Granjon estime pouvoir intéresser le consommateur américain avec des offres très ciblées de produits européens. Les ventes de doudounes de luxe Moncler ou de couettes de lit Drouault y ont remporté un grand succès, a-t-il dit.

CHIFFRE D'AFFAIRES 2012 EN HAUSSE DE 22%   Suite...