Research in Motion monte en Bourse, Lenovo n'exclut pas une OPA

jeudi 24 janvier 2013 19h30
 

TORONTO (Reuters) - Research in Motion monte en Bourse jeudi en réaction à des déclarations du groupe chinois Lenovo qui n'écarte pas la possibilité d'une OPA sur le fabricant du Blackberry.

"Nous examinons toutes les opportunités, RIM et beaucoup d'autres", a déclaré Wong Wai Ming, le directeur financier de Lenovo, à Bloomberg en marge du Forum économique mondial à Davos. "Nous n'aurons aucune hésitation si la bonne opportunité se présente".

En fin de semaine dernière, le directeur général de RIM, Thorsten Heins, n'avait pas exclu d'alliance stratégique qui pourraient impliquer une vente de l'activité de smartphones, ce qui avait propulsé le titre à des plus hauts de 13 mois.

Le groupe canadien lance la semaine prochaine des téléphones équipés de son nouveau système d'exploitation Blackberry 10 sur lequel il compte pour regagner des parts de marché.

En mai dernier, RIM avait annoncé un réexamen stratégique en promettant de n'écarter aucune option, y compris la vente pure et simple de l'entreprise.

Interrogé sur l'intérêt supposé de Lenovo, un porte-parole a indiqué jeudi qu'il n'y avait rien de neuf. "Nous continuons d'examiner toutes les options disponibles", a-t-il dit.

Le groupe, jadis pionnier des smartphones, peine depuis plusieurs années face à la concurrence de l'iPhone d'Apple et de téléphones équipés par le système d'exploitation Android de Google .

Vers 18h10 GMT, le titre gagne 2,88% à 17,85 dollars sur le Nasdaq.

Euan Rocha, Véronique Tison pour le service français, édité par Nicolas Delame

 
Research in Motion (RIM) monte en Bourse jeudi en réaction à des déclarations du groupe chinois Lenovo qui n'écarte pas la possibilité d'une OPA sur le fabricant du Blackberry. /Photo d'archives/REUTERS/Mark Blinch