Vers une réforme de la protection des données sur internet

mercredi 9 janvier 2013 12h41
 

BRUXELLES (Reuters) - Les entreprises qui offrent leurs services sur internet pourraient devoir requérir davantage d'autorisations pour exploiter les données personnelles de leurs utilisateurs, en vertu d'un projet de réforme à l'étude au Parlement européen.

"Les usagers doivent être informés de ce qui arrive à leurs données et être en mesure d'accepter le traitement des données en connaissance de cause, ou de le refuser", explique le rapporteur du projet, le député allemand Jan Philipp Albrecht.

L'élu écologiste devait présenter son projet dans la journée. Le rapport qu'il a rédigé, dont Reuters a pris connaissance, s'appuie une proposition formulée il y a un an par la Commission européenne.

La réforme n'est pas du goût des géants de l'internet tels que Facebook et Google, qui sont parmi les plus importants bénéficiaires de la vente d'informations personnelles aux annonceurs.

"Nous craignons que certains aspects du rapport ne favorisent pas (le développement d') un marché numérique européen unique florissant ni l'innovation sur internet", a estimé Erika Mann, responsable de la politique européenne de Facebook. Le marché numérique, souligne-t-elle, est mondial par nature.

Selon les associations qui défendent le respect de la vie privée, chaque abonné peut rapporter 10 dollars par an au réseau social en cliquant sur les bandeaux publicitaires. Facebook en revendique plus d'un milliard.

Claire Davenport, Jean-Philippe Lefief pour le service français, édité par Gilles Trequesser

 
Les entreprises qui offrent leurs services sur internet pourraient devoir requérir davantage d'autorisations pour exploiter les données personnelles de leurs utilisateurs, en vertu d'un projet de réforme à l'étude au Parlement européen. /Photo d'archives/REUTERS/Tim Wimborne