Les opérateurs télécoms prudents sur un réseau paneuropéen

mercredi 9 janvier 2013 19h42
 

par Claire Davenport

BRUXELLES (Reuters) - Les opérateurs souhaitent une consolidation du marché, surpeuplé, des télécoms en Europe, ont confirmé mercredi des responsables du secteur, mais l'idée d'un réseau unique n'a pas été discutée avec les autorités de la concurrence à Bruxelles.

Le secteur a été en tête des hausses sur les Bourses européennes mercredi, à la suite d'un article du Financial Times selon lequel les grands opérateurs européens avaient ouvert des négociations sur la création d'un réseau unique qui permettrait de réduire leurs coûts d'infrastructure.

Un porte-parole du commissaire européen à la Concurrence Joaquin Almunia a confirmé que la Commission souhaitait "un véritable marché unique" des télécommunications plutôt qu'une multitude d'opérateurs nationaux comme c'est le cas aujourd'hui.

Toutefois, les responsables télécoms ont précisé que la réunion qui s'est tenue à la fin de l'an dernier entre les industriels et Joaquin Almunia étaient focalisées sur les possibilités de consolidation dans le secteur compte tenu des réglementations antitrust nationales et européennes.

Des sources bien informées sur le contenu de la réunion du 28 novembre ont estimé que les négociations en vue de mettre en place un réseau unique européen restaient théoriques.

"Les discussions étaient centrées sur la consolidation en Europe et sur le partage de réseaux et non sur un marché unique ou sur un réseau unique de télécoms", a dit l'une d'entre elles.

Des dirigeants de Deutsche Telekom, France Telecom, Telecom Italia, Telefonica, du néerlandais KPN et du belge Belgacom assistaient à cette réunion.

"TRÈS FAIBLES CHANCES"   Suite...

 
Selon des responsables du secteur des télécoms, les opérateurs souhaitent une consolidation du marché, surpeuplé, des télécoms en Europe, mais l'idée d'un réseau unique n'a pas été discutée avec les autorités de la concurrence à Bruxelles. Selon un article du Financial Times, les grands opérateurs européens ont ouvert des négociations sur la création d'un réseau unique qui permettrait de réduire leurs coûts d'infrastructure. /Photo d'archives/REUTERS/Daniel Munoz