Une usine Nokia perquisitionnée en Inde

mardi 8 janvier 2013 14h08
 

CHENNAI/HELSINKI (Reuters) - Nokia a annoncé que les services fiscaux indiens avaient mené mardi une perquisition dans son usine de Chennai, au sud de l'Inde.

Un porte-parole de Nokia a assuré que le fabricant de mobiles finlandais collaborait pleinement à l'enquête, mais qu'il n'était pas en mesure de dire ce que les autorités indiennes cherchaient.

Un responsable des services fiscaux indiens a déclaré de son côté que l'enquête portait sur des soupçons de fraude fiscale d'un montant d'environ 30 milliards de roupies (414 millions d'euros).

Il a précisé sous le sceau de l'anonymat que Nokia était soupçonné de ne pas avoir acquitté la TDS (taxe déduite à la source) sur certains achats de logiciels à l'étranger.

L'usine de Chennai est l'une des principaux centres de production de la société finlandaise dans le monde.

L'action Nokia cède près de 3% à 3,18 euros à 12h25 GMT à la Bourse d'Helsinki.

Anupama Chandasekaran et Ritsuko Ando, Tangi Salaün pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

 
Les services fiscaux indiens ont mené mardi une perquisition dans l'usine Nokia de Chennai, au sud de l'Inde. L''enquête porte sur des soupçons de fraude fiscale. /Photo d'archives/REUTERS/Christian Hartmann