January 8, 2013 / 12:57 PM / 5 years ago

Une usine Nokia perquisitionnée en Inde

2 MINUTES DE LECTURE

Les services fiscaux indiens ont mené mardi une perquisition dans l'usine Nokia de Chennai, au sud de l'Inde. L''enquête porte sur des soupçons de fraude fiscale. /Photo d'archives/Christian Hartmann

CHENNAI/HELSINKI (Reuters) - Nokia a annoncé que les services fiscaux indiens avaient mené mardi une perquisition dans son usine de Chennai, au sud de l'Inde.

Un porte-parole de Nokia a assuré que le fabricant de mobiles finlandais collaborait pleinement à l'enquête, mais qu'il n'était pas en mesure de dire ce que les autorités indiennes cherchaient.

Un responsable des services fiscaux indiens a déclaré de son côté que l'enquête portait sur des soupçons de fraude fiscale d'un montant d'environ 30 milliards de roupies (414 millions d'euros).

Il a précisé sous le sceau de l'anonymat que Nokia était soupçonné de ne pas avoir acquitté la TDS (taxe déduite à la source) sur certains achats de logiciels à l'étranger.

L'usine de Chennai est l'une des principaux centres de production de la société finlandaise dans le monde.

L'action Nokia cède près de 3% à 3,18 euros à 12h25 GMT à la Bourse d'Helsinki.

Anupama Chandasekaran et Ritsuko Ando, Tangi Salaün pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below