Sony souhaite se focaliser sur l'électronique grand public

mardi 8 janvier 2013 08h31
 

LAS VEGAS (Reuters) - Sony envisage de vendre sa filiale spécialisée dans les batteries mais aucune décision n'a encore été arrêtée, a déclaré lundi son directeur général, Kazuho Hirai, le groupe japonais souhaitant se séparer de ses actifs non stratégiques afin de se recentrer sur l'électronique grand public.

En marge du Consumer Electronic Show (CES) de Las Vegas, le plus grand salon mondial de l'électronique grand public, il a également dit à des journalistes que les ventes de Noël avaient été "quasiment" au niveau attendu, sans fournir plus de détails.

Selon Kazuho Hirai, Sony redouble d'efforts dans l'électronique grand public - particulièrement dans les téléphones portables, le tablettes et les jeux - afin de regagner des parts de marché contre ses principaux rivaux dont Samsung Electronics.

"Les discussions (sur la vente de filiales) s'étendent à tous les unités qui ne correspondent pas réellement au coeur de l'activité", a souligné Kazuho Hirai.

Il a ajouté que Sony conserverait les filiales susceptibles de contribuer à la reprise de son activité téléviseurs et que le groupe allait continuer à se développer à la fois les marchés émergents et dans les équipements médicaux.

Grâce notamment à des ventes d'actifs, Sony espère réaliser un bénéfice net annuel, pour son exercice fiscal prenant fin au 31 mars, de 20 milliards de yen (174 millions d'euros environ), après avoir subi une perte de 457 milliards de yen l'année précédente.

Le groupe japonais avait déjà vendu en septembre sa filiale chimique à une banque publique japonaise pour 700 millions de dollars.

Fin novembre, Reuters a rapporté que Sony avait été approché par au moins trois banques d'investissement pour le rachat de sa filiale spécialisée dans les batteries.

Dominique Lau, Constance De Cambiaire pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

 
En marge du Consumer Electronic Show (CES) de Las Vegas, le directeur général de Sony, Kazuho Hirai, a déclaré que le groupe japonais souhaitait se séparer de ses actifs non stratégiques afin de se recentrer sur l'électronique grand public et envisageait ainsi de vendre sa filiale spécialisée dans les batteries. /Photo prise le 7 janvier 2013/REUTERS/Steve Marcus