T-Mobile menace la fusion Orange Autriche/Hutchison 3G

mercredi 2 janvier 2013 13h37
 

VIENNE (Reuters) - T-Mobile Austria a annoncé mercredi avoir fait appel contre l'allocation de fréquences permettant d'offrir des services de quatrième génération à la norme LTE, qu'implique le rachat d'Orange Autriche par Hutchison Whampoa, menaçant ainsi de faire échouer cette opération de 1,3 milliard d'euros.

Une source proche du dossier avait fait savoir à Reuters en décembre que la filiale de Deutsche Telekom envisageait de faire appel, car elle craint d'être désavantagée par rapport à ses concurrents qui, selon elle, auraient jusqu'à un an d'avance pour construire les réseaux de nouvelle génération LTE (Long Term Evolution).

La capacité à mettre sur pied ce réseau à très haut débit sera en effet déterminante dans un marché des télécoms marqué par une très forte concurrence. Dans ce contexte, les quatre opérateurs du pays se livrent actuellement une guerre des prix sans merci pour séduire 8,4 millions de consommateurs autrichiens.

T-Mobile a précisé avoir fait appel lundi devant la plus haute Cour administrative d'Autriche pour contester la décision de l'instance autrichienne de régulation des télécoms d'octroyer ces fréquences lors la fusion entre Orange Autriche et Hutchison 3G, filiale de Hutchison Whampoa.

Le groupe demande ainsi la suspension de ce transfert de fréquences le temps que la Cour examine son dossier et espère qu'elle émettra une injonction qui pourrait bloquer l'opération jusqu'à mars ou avril.

Avec cette démarche, T-Mobile cherche à repousser, voire à menacer l'intégration d'Orange Autriche dans Hutchison 3G, qui doit ramener le nombre d'opérateurs de téléphonie mobile de quatre à trois en Autriche.

Après près d'un an de négociations, il semblait pourtant que les principaux obstacles avaient été franchis par Hutchison 3G pour mener à bien cette fusion.

La Commission européenne avait en effet donné début décembre son feu vert à l'opération sous conditions et la direction de la concurrence autrichienne (BWB) avait de son côté annoncé vendredi qu'elle ne s'opposerait pas à sa réalisation.

Telekom Austria, premier opérateur autrichien, devrait pour sa part obtenir les fréquences LTE d'Orange Autriche dans le cadre du rachat pour 390 millions d'euros de la marque mobile Yesss d'Orange.

A mi-séance, le titre Deutsche Telekom gagnait 1,7%, France Télécom, propriétaire d'Orange Autriche, avançait de 2,15% et Telekom Austria progressait de 2,44%.

Angelika Gruber, Michael Shields, Catherine Monin pour le service français, édité par Véronique Tison

 
T-Mobile Austria a annoncé mercredi avoir fait appel contre l'allocation de fréquences permettant d'offrir des services de quatrième génération à la norme LTE, qu'implique le rachat d'Orange Autriche par Hutchison Whampoa, menaçant ainsi de faire échouer cette opération de 1,3 milliard d'euros. /Photo prise le 3 février 2012/REUTERS/Heinz-Peter Bader