Troisième enquête ouverte contre l'opposant russe Navalny

lundi 24 décembre 2012 11h51
 

MOSCOU (Reuters) - Les autorités russes ont annoncé lundi l'ouverture d'une troisième enquête à l'encontre du blogueur anti-corruption Alexeï Navalny, figure de proue de l'opposition, cette fois pour détournement d'argent d'un parti politique en 2007.

Alexeï Navalny, 36 ans, s'est fait connaître il y a un an en prenant la tête des grands rassemblements de l'opposition contre le maître du Kremlin, Vladimir Poutine. Il a déjà été inculpé la semaine dernière pour escroquerie et blanchiment d'argent et est aussi accusé d'avoir lésé une société de bois lorsqu'il conseillait le gouverneur de la région de Kirov en 2009.

Alexeï Navalny, qui est avocat, dément tout acte délictueux et affirme que les accusations du comité d'enquête fédéral, sous l'autorité de la présidence, visent uniquement à l'empêcher de mener ses campagnes d'opposition. Il a jugé cette nouvelle accusation "absolument absurde", rapporte l'agence Interfax.

Sur son site internet, le comité d'enquête fédéral dit soupçonner une agence publicitaire dirigée par Alexeï Navalny, Allekt, d'avoir détourné jusqu'à 100 millions de roubles (2,5 millions d'euros) versés par le libéral parti de l'Union des forces de droite (SPS) pour une campagne de communication. Il dit avoir les preuves que l'entreprise a détourné l'argent pour le placer sur des comptes bancaires de sociétés écrans.

Alissa de Carbonnel, Hélène Duvigneau pour le service français, édité par Gilles Trequesser

 
Les autorités russes ont ouvert une troisième enquête à l'encontre du blogueur anti-corruption Alexeï Navalny, figure de proue de l'opposition, cette fois pour détournement d'argent d'un parti politique en 2007. Il a déjà été inculpé la semaine dernière pour escroquerie et blanchiment d'argent et est aussi accusé d'avoir lésé une société de bois lorsqu'il conseillait le gouverneur de la région de Kirov en 2009. /Phoot prise le 1er août 2012/REUTERS/Sergei Karpukhin