Instagram revient en partie sur ses nouvelles conditions

vendredi 21 décembre 2012 10h20
 

(Reuters) - Le service de partage de photographies en ligne Instagram a partiellement renoncé aux modifications prévues de ses conditions d'utilisation, qui ont créé ces derniers jours une vive controverse sur l'utilisation des images et des données personnelles de ses membres.

Dans une note publiée jeudi sur son blog, le fondateur de l'entreprise, Kevin Systrom, a présenté ses excuses en reconnaissant l'incapacité de ses équipes à "communiquer clairement sur nos intentions".

Les nouvelles conditions d'utilisation concernant la publicité sont abandonnées, a-t-il ajouté et les conditions en la matière restent identiques à celles en vigueur avant l'annonce des changements lundi.

Instagram, racheté au printemps par Facebook pour 715 millions de dollars, prévoyait initialement de permettre à ses annonceurs d'utiliser des photos mises en ligne par ses membres sans rémunérer ces derniers ni même les consulter.

Cette perspective avait conduit ces derniers jours de nombreux utilisateurs, dont certains prestigieux comme le magazine National Geographic, à renoncer à utiliser Instagram.

Autre recul apparent: les dispositions qui prévoyaient que l'utilisation du service par un internaute de moins de 18 ans impliquait de fait l'approbation tacite des conditions d'utilisation par l'un de ses parents semblait également avoir disparu jeudi.

Les conditions incluent cependant toujours une clause d'arbitrage obligatoire qui, pour les juristes, protège largement Instagram contre les possibilités de recours juridique de ses membres en cas de litige et qui ne figure pas dans les conditions d'utilisation de la plupart des réseaux sociaux.

Pour de nombreux observateurs, ces différentes dispositions font d'Instagram l'un des réseaux les plus durs en termes d'usage des informations personnelles de ses membres.

La nouvelle version du texte maintient également que l'utilisation du service implique l'acceptation des conditions, qui entreront en vigueur le 19 janvier.   Suite...

 
Le service de partage de photographies en ligne Instagram a partiellement renoncé aux modifications prévues de ses conditions d'utilisation, qui ont créé ces derniers jours une vive controverse sur l'utilisation des images et des données personnelles de ses membres. /Photo d'archives/REUTERS/Fred Prouser