Orange, Vodafone et Telefonica mis à l'amende en Espagne

jeudi 20 décembre 2012 17h30
 

MADRID (Reuters) - La direction de la concurrence espagnole a imposé jeudi une amende d'un montant record de 120 millions d'euros à Telefonica, Vodafone et Orange.

Le régulateur espagnol a estimé que les trois principaux opérateurs mobiles du pays avaient abusé de leur position dominante entre 2000 et 2009 et imposé des tarifs anormalement élevés pour les textos.

Telefonica devra payer 46,5 millions d'euros, tandis que Vodafone et Orange devront s'acquitter d'une amende de 43,5 millions d'euros et 30 millions d'euros respectivement, selon un communiqué de la Commission nationale de la concurrence (CNC).

Telefonica facturait 0,15 euros l'envoi d'un texto en Espagne jusqu'en 2006, avant de diviser son prix par deux en échange d'un paiement fixe de deux euros par mois.

Les opérateurs ont dû faire face à l'arrivée de la concurrence des services de messagerie instantanée gratuits, comme WhatsApp et des offres attractives de plus petits opérateurs comme Yoigo et des opérateurs mobiles virtuels.

"Telefonica est en désaccord complet avec l'amende infligée par le CNC car il la considère comme totalement injuste", a déclaré une source chez Telefonica, ajoutant que la firme ferait appel de cette décision.

Vodafone, le deuxième opérateur mobile en Espagne, et le numéro trois, Orange, ont également annoncé qu'ils feraient appel.

Jesus Aguado et Robert Hertz, Constance de Cambiaire, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

 
La direction de la concurrence espagnole a imposé une amende de 120 millions d'euros à Telefonica, Vodafone et Orange, les trois opérateurs ayant été jugés coupables d'avoir imposé des tarifs anormalement élevés pour les messages texte. /Photo d'archives/REUTERS/Natalie Behring