Google cède l'activité décodeurs TV de Motorola

jeudi 20 décembre 2012 18h33
 

SAN FRANCISCO (Reuters) - Google a vendu Motorola Home, qui regroupe l'activité de décodeurs TV de sa filiale, à Arris pour 2,35 milliards de dollars (1,78 milliard d'euros) en numéraire et en actions, ont annoncé les deux entreprises mercredi après la clôture de Wall Street.

L'opération, soumise au feu vert des instances de régulation, devrait être finalisée au deuxième trimestre 2013.

Google détiendra environ 15,7% d'Arris à l'issue de cette opération.

En réaction à ces informations, le titre Arris bondissait de près de 17% à 16,99 dollars en échanges d'après-Bourse. L'action Google reculait de son côté de 1,61 dollar à 718,50 dollars.

Les deux groupes ont fait savoir que l'opération permettrait à Arris d'accroître son portefeuille de brevets et lui fournirait un accès à une "grande diversité" de brevets Motorola Mobility, sans donner davantage de précisions.

La décision de Google de céder cet actif était attendue depuis les informations rapportant la semaine dernière que le fabricant de décodeurs britannique Pace avait émis une offre auprès de Google. Arris étaient alors déjà cité par la presse comme un potentiel candidat au rachat.

Le géant américain avait acquis Motorola Home en mai, dans le cadre du rachat pour 12,5 milliards de dollars de Motorola Mobility.

Cette cession devrait rassurer les investisseurs, qui craignent que le rachat de Motorola Mobility, en mauvaise santé, n'impacte les marges de Google, commente l'analyste Kerry Rice de Needham & Co.

Selon Google, Motorola Home est une activité rentable qui a généré un chiffre d'affaires de 3,4 milliards de dollars sur les quatre derniers trimestres.

Alexei Oreskovic, Benoit Van Overstraeten et Catherine Monin pour le service français, édité par Véronique Tison

 
Google a vendu Motorola Home, qui regroupe l'activité de décodeurs TV de sa filiale, à Arris pour 2,35 milliards de dollars (1,78 milliard d'euros) en numéraire et en actions. /Photo prise le 13 novembre 2012/REUTERS/Mark Blinch