Les pratiques de Facebook au centre d'un recours en Irlande

mardi 4 décembre 2012 14h54
 

par Georgina Prodhan

VIENNE (Reuters) - Un groupe d'étudiants autrichiens a annoncé mardi son intention de contester en justice les décisions du régulateur irlandais concernant la protection des données personnelles de millions de membres du réseau social Facebook.

"Europe-v-Facebook" mène campagne depuis plus d'un an pour une meilleure protection des données personnelles sur Facebook et a déjà déposé 22 plaintes contre le géant des réseaux sociaux, dont le siège international est en Irlande.

Les étudiants autrichiens ont déjà obtenu quelques concessions, comme le retrait en Europe de l'outil de reconnaissance faciale développé par le site.

Mais considérant que les efforts consentis par le réseau social sont insuffisants, ils se disent en outre déçus par les réponses obtenues du régulateur irlandais, le Commissaire à la protection des données irlandaise (DPC).

Les étudiants s'interrogent notamment sur le fait que la reconnaissance faciale n'ait été retirée qu'en Europe quand le siège irlandais de Facebook concerne tous les utilisateurs à l'exception de ceux situés aux Etats-Unis et au Canada.

"Les Irlandais n'ont évidemment pas un grand intérêt politique à se confronter à ces entreprises, car ils sont clairement dépendants des emplois qu'elles créent", a déclaré à Reuters le fondateur de Europe-v-facebook, Max Schrems.

Le vice-commissaire irlandais à la protection des données a de son côté nié qu'un investissement du géant des réseaux sociaux en Irlande ait influencé la régulation à laquelle l'entreprise est soumise.

"Nous avons géré cela de manière très professionnelle et nous avons provoqué d'importants changements dans la gestion des données personnelles par Facebook", a déclaré Gary Davies à Reuters.   Suite...

 
<p>Un groupe d'&eacute;tudiants autrichiens a annonc&eacute; mardi son intention de contester en justice les d&eacute;cisions du r&eacute;gulateur irlandais concernant la protection des donn&eacute;es personnelles de millions de membres du r&eacute;seau social Facebook. Le si&egrave;ge international du g&eacute;ant des r&eacute;seaux sociaux est en Irlande. /Photo d'archives/REUTERS/Thomas Hodel</p>