4 décembre 2012 / 10:39 / dans 5 ans

Qualcomm va investir 120 millions de dollars dans Sharp

<p>Qualcomm va investir jusqu'&agrave; 120 millions de dollars (92 millions d'euros) dans Sharp, apportant une bouff&eacute;e d'oxyg&egrave;ne bienvenue au fabricant japonais de t&eacute;l&eacute;viseurs dont il deviendra vraisemblablement le premier actionnaire. Le groupe am&eacute;ricain, via sa filiale Pixtronix, travaillera avec Sharp &agrave; la mise au point de nouveaux &eacute;crans fond&eacute;s sur la technologie IGZO de Sharp. /Photo prise le 4 d&eacute;cembre 2012/REUTERS/Yuriko Nakao</p>

TOKYO (Reuters) - Le groupe américain Qualcomm va investir jusqu’à 120 millions de dollars (92 millions d‘euros) dans Sharp, apportant une bouffée d‘oxygène bienvenue au fabricant japonais de téléviseurs dont il deviendra vraisemblablement le premier actionnaire.

Dans le cadre de l‘accord annoncé mardi par les deux sociétés, Qualcomm, via sa filiale Pixtronix, travaillera avec Sharp à la mise au point de nouveaux écrans fondés sur la technologie IGZO de Sharp.

Cette technologie, faisant appel à l‘indium, au gallium et à l‘oxyde de zinc, permet de produire des écrans LCD de qualité et avec une moindre consommation d’énergie.

Qualcomm et Sharp envisagent aussi de collaborer dans la fabrication de jeux de composants.

Cette alliance capitalistique et technologique devrait rassurer les investisseurs inquiets pour la survie de Sharp, qui a dû être renfloué cette année à hauteur de 4,4 milliards de dollars par ses banques.

“Avec cet accord, Sharp pourra donner un coup d‘accélérateur à sa stratégie de croissance dans les écrans LCD de petite et de moyenne tailles”, a souligné la firme japonaise, qui fournit déjà l’écran du dernier iPhone d‘Apple.

RETOUR AU PROFIT OBLIGATOIRE POUR SHARP

Qualcomm effectuera un premier versement de 4,9 milliards de yens (59,9 millions de dollars ou 46 millions d‘euros) en souscrivant à une émission privée d‘actions nouvelles au prix unitaire de 164 yens, 10 yens de moins que le cours de clôture de Sharp mardi à la Bourse de Tokyo.

Cela donnera une participation de 2,64%, après dilution, au fabricant américain de puces.

Le calendrier et le montant du reste de l‘investissement de Qualcomm seront décidés ultérieurement, à la condition que Sharp renoue avec les profits lors du second semestre de l‘exercice clos fin mars 2013.

Sharp a accusé une perte opérationnelle de 168 milliards de yens sur les six premiers mois de l‘exercice et prévoit pour les 12 mois une perte de 155 milliards de yens, ce qui implique un bénéfice attendu de 13 milliards au second semestre.

Sharp avait initialement prévu de s‘allier au groupe taiwanais Hon Hai Precision Industry, qui devait devenir son principal actionnaire, mais cet accord a été annulé au vu de l‘accumulation des pertes du fabricant de téléviseurs.

Hon Hei pourrait néanmoins reprendre trois usines de Sharp en Chine, en Malaisie et au Mexique pour un montant de 667 millions de dollars, rapportait dimanche le journal Sankei.

L‘action Sharp, qui a perdu les trois quarts de sa valeur depuis le début de l‘année, a repris mardi 1,16% à la Bourse de Tokyo, à 174 yens, en réaction à l‘information d‘abord révélée par le journal Nikkei. L‘indice Nikkei a cédé 0,27%.

Reiji Murai, Véronique Tison pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below