Samsung lance un appareil photo doté d'Android

jeudi 29 novembre 2012 14h16
 

SEOUL (Reuters) - Le sud-coréen Samsung lance l'offensive sur le marché des appareils photos numériques, largement dominé par les groupes japonais, via un modèle fonctionnant avec le système d'exploitation Android permettant de partager ses photos sur les réseaux sociaux sans connexion filaire.

Le cabinet d'étude Lucintel estime que le marché des appareils photos numériques, sur lequel Canon, Sony, Panasonic, Nikon et Olympus s'affrontent, représentera 46 milliards de dollars (36,43 milliards d'euros) en 2017.

Le Galaxy Camera dispose d'un écran tactile LCD de 4,8 pouces, d'un zoom optique 21x et d'une connexion wi-fi. L'interface Android de Google permet d'envoyer ses photos vers d'autres appareils mobiles via un réseau 4G, de surfer sur internet, d'accéder à ses e-mails et aux réseaux sociaux et d'éditer ses photos.

Le Galaxy Camera est destiné à une clientèle de milieu de gamme, pas totalement professionnelle mais prête à payer pour des fonctions dont ne disposent pas encore les smartphones, comme un zoom optique, un flash de meilleure qualité et un stabilisateur d'image.

"Notre activité appareils photos évolue rapidement (...) et je pense que (ce lancement) pourra faire date pour Samsung", a déclaré jeudi JK Shin, patron des activités mobiles du groupe, lors d'une présentation à Séoul.

La division mobile a généré 70% des 7,4 milliards de dollars (5,7 milliards d'euros) de bénéfice réalisé par Samsung au troisième trimestre.

Le Galaxy Camera est déjà disponible aux Etats-Unis, où il est vendu à 499,99 dollars (385 euros), et en Europe.

Nikon a également récemment lancé un appareil photo sous Android doté d'une connexion wi-fi.

Miyoung Kim, Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

 
<p>Pr&eacute;sentation jeudi &agrave; S&eacute;oul du Galaxy Camera, un appareil photo fonctionnant avec le syst&egrave;me Android de Google et permettant de partager ses photos sur les r&eacute;seaux sociaux sans connexion filaire. Le fabricant sud-cor&eacute;en lance son offensive sur ce march&eacute;, largement domin&eacute; par les groupes japonais, qui repr&eacute;sentera dans son ensemble 46 milliards de dollars (36,43 milliards d'euros) en 2017. /Photo prise le 29 novembre 2012/REUTERS/Kim Hong-Ji</p>