Une médiation entre la presse et Google confiée à Mazars

mercredi 28 novembre 2012 16h30
 

PARIS (Reuters) - Le gouvernement français a confié à Marc Schwartz, associé du cabinet Mazars, une mission de médiation destinée à faciliter un accord entre les éditeurs de presse et Google sur le partage de la valeur tirée de l'utilisation des contenus des sites internet de la presse française.

Les conclusions de cette médiation devront être transmises au gouvernement avant la fin décembre 2012.

Faute d'accord, le gouvernement proposera un projet de loi en vue de créer "un mécanisme de rémunération équitable au bénéfice des organismes de presse", lit-on dans un courrier adressé mercredi à Marc Schwartz par la ministre de la Culture Aurélie Filippetti et la ministre déléguée à l'Economie numérique Fleur Pellerin.

Fin octobre, le président François Hollande avait pressé les dirigeants du moteur de recherche américain de trouver un accord avec les éditeurs de la presse française et avait dit envisager, en cas d'échec, d'adopter une loi sur le sujet, comme en Allemagne.

Les associations d'éditeurs de presse souhaitent que le groupe américain les rémunère pour les informations qu'il indexe, une demande refusée par Google qui menace de son côté de ne plus référencer les médias français.

Pascale Denis, édité par Dominique Rodriguez

 
<p>Le gouvernement fran&ccedil;ais a confi&eacute; &agrave; Marc Schwartz, associ&eacute; du cabinet Mazars, une mission de m&eacute;diation destin&eacute;e &agrave; faciliter un accord entre les &eacute;diteurs de presse et Google sur le partage de la valeur tir&eacute;e de l'utilisation des contenus des sites internet de la presse fran&ccedil;aise. /Photo d'archives/REUTERS/Krishnendu Halder</p>