HP en perte liée au rachat d'Autonomy

mardi 20 novembre 2012 16h09
 

par Poornima Gupta et Nicola Leske

(Reuters) - Hewlett Packard (HP) a annoncé mardi une charge exceptionnelle de 8,8 milliards de dollars (6,9 milliards d'euros) liée au rachat l'an dernier du britannique Autonomy, qu'il accuse d'avoir truqué ses comptes, un dossier qui a précipité ses comptes dans le rouge et fait chuter son cours de Bourse.

Egalement affecté par le ralentissement du marché informatique, le groupe américain, qui avait racheté Autonomy l'an dernier pour 11,5 milliards de dollars, explique que l'énorme charge inscrite dans les comptes de son quatrième trimestre résulte d'"indélicatesses, d'erreurs et de déformations sur les performances financières futures attendues" de la société britannique.

Il ajoute avoir transmis le dossier à la SEC et à la FSA, les autorités financières américaines et britanniques, avec l'intention d'intenter les procédures judiciaires nécessaires pour récupérer "ce que nous pourrons pour nos actionnaires".

Sa directrice générale, Meg Whitman, a cependant dit s'attendre à des procédures étalées sur plusieurs années, tout en mettant en cause son prédécesseur, Leo Apotheker, et l'ancien directeur de la stratégie Shane Robinson.

Conséquence de cette charge: les comptes trimestriels se soldent par une perte nette de 6,85 milliards de dollars, soit 3,49 dollars par action, contre un bénéfice de 239 millions (12 cents/action) un an plus tôt.

HP a parallèlement fait état d'une baisse de 6,7% de son chiffre d'affaires à 29,96 milliards de dollars sur le trimestre clos fin octobre, le quatrième de son exercice fiscal 2012. Le consensus Thomson Reuters I/B/E/S donnait un CA de 30,43 milliards.

Le titre HP abandonnait plus de 13% en début de séance à la Bourse de New York, affichant de très loin la plus forte baisse de l'indice Dow Jones (-0,47%).

Le recul des ventes et la charge exceptionnelle expliquent la chute de l'action, a déclaré Neil MacDonald, analyste de Gartner.   Suite...