La guerre entre Gaza et Israël fait rage sur internet

vendredi 16 novembre 2012 08h57
 

par Gerry Shih

SAN FRANCISCO (Reuters) - Les armes du conflit israélo-palestiniens sont bien connues: jets, obus de mortier, roquettes Kassam. Il faut y ajouter désormais Twitter, YouTube, Facebook.

Depuis le début, mercredi, de l'offensive aérienne israélienne sur Gaza, la guerre fait rage entre les deux camps sur les réseaux sociaux.

L'armée israélienne a confirmé sur Twitter le début de ses attaques avant même de tenir une conférence de presse.

L'importance des relations publiques dans la relation d'une guerre ne date pas de mercredi, mais elle a pris une dimension nouvelle ces derniers jours.

Les dirigeants palestiniens, à commencer par leur chef historique Yasser Arafat, ont dès la première intifada pris un soin particulier à cajoler les médias internationaux pour mieux faire avancer leur cause.

Mais c'est surtout le gouvernement israélien qui a su ces derniers temps utiliser avec le plus d'efficacité ce nouvel arsenal en lançant cette semaine une opération médiatique pratiquement sans précédent dans ce type de conflit.

Les Forces de défense israéliennes (IDF) affirment leur présence sur la quasi-totalité des plateformes disponibles.

Elles ont ouvert mercredi un compte sur Tumblr en postant notamment des infographies montrant comment Tsahal tente lors de ses frappes de limiter les dommages collatéraux subis par les civils.   Suite...

 
<p>Depuis le d&eacute;but, mercredi, de l'offensive a&eacute;rienne isra&eacute;lienne sur Gaza, la guerre fait rage entre les Isra&eacute;liens et les Palestiniens sur les r&eacute;seaux sociaux comme Twitter, Facebook ou YouTube. /Photo d'archives/REUTERS/Mario Anzuoni</p>