8 novembre 2012 / 06:48 / dans 5 ans

COR - Capgemini confirme ses objectifs

Au dernier paragraphe, bien lire que la marge est prévue au Pays-Bas

PARIS (Reuters) - Capgemini a confirmé jeudi ses objectifs annuels et fait état d‘un chiffre d‘affaires en hausse au troisième trimestre, tout en prévoyant une fin d‘année plus difficile.

Pour 2012, le numéro un européen des services informatiques table toujours sur un taux de croissance à taux de change et périmètre constants supérieur à 1%.

“Nous sommes bien partis pour le faire et même un petit peu plus, ceci malgré un quatrième trimestre qui sera un peu plus difficile pour nous”, a déclaré le PDG Paul Hermelin lors d‘une conférence téléphonique.

La marge opérationnelle de Capgemini est attendue en progression sur l‘ensemble de l‘exercice, sans objectif chiffré par rapport aux 7,4% réalisés en 2011.

Le patron de la SSII française n‘a par ailleurs pas annoncé le nom de son nouveau directeur financier qui doit succéder à Nicolas Dufourcq, nommé le mois dernier à la tête de la Banque publique d‘investissement (BPI).

“Je suis en train de regarder les candidats internes et externes pour pouvoir proposer au conseil d‘administration un nouveau directeur financier à la prochaine réunion du conseil, dans quelques semaines”, a déclaré Paul Hermelin, précisant que l‘intérim serait assuré par Alain de Marcellus, l‘actuel adjoint de Nicolas Dufourq.

L‘absence d‘annonces sur le nouveau directeur financier provoque de la volatilité sur le titre Capgemini.

Vers 10h10, l‘action reculait de 3,12% à 31,65 euros, signant de loin la plus forte baisse du CAC 40 (+0,63%).

Un analyste basé à Paris a également indiqué que le marché s‘attendait à ce que Capgemini relève ses objectifs financiers pour 2012.

L‘AMÉRIQUE DU NORD, PREMIER MARCHÉ

D‘autres analystes s‘inquiètent du ralentissement des prises de commandes, qui se sont inscrites à 7,173 milliards d‘euros, soit un léger recul par rapport à celles du troisième trimestre 2011.

De son côté, le chiffre d‘affaires de Capgemini est ressorti à 2,523 milliards d‘euros, en hausse de 6,1% et de 1% à taux de change et périmètre constants sur un an.

Les analystes attendaient en moyenne un chiffre d‘affaires de 2,48 milliards, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Au troisième trimestre, l‘Amérique du Nord est devenu le premier marché de Capgemini en termes de revenus devant le Royaume-Uni, le groupe ayant vu son activité progresser dans la région de 24,9% (+10,9% à change et périmètre constants).

L‘activité au Royaume-Uni et en Irlande ressort en hausse de 12,7% (+1,4% à change et périmètre constants). La baisse anticipée du chiffre d‘affaires réalisé avec l‘administration fiscale britannique a été compensée par la progression de l‘ensemble des activités.

En France, le chiffre d‘affaires a reculé de 4%. “Ceci est essentiellement lié a la crise du secteur bancaire qui impacte nos activités finance, consulting et Sogeti”, a expliqué le directeur financier Nicolas Dufourcq lors d‘une conférence téléphonique.

Au Bénélux, l‘activité s‘est repliée de 13,8%, mais Capgemini s‘attend à un net rebond de la rentabilité dans la région dès 2013 grâce à la restructuration que le groupe y a engagée.

Paul Hermelin a ainsi dit tabler sur un retour à une marge opérationnelle de 10% en 2013 au Pays-Bas.

Blandine Hénault, édité par Gilles Guillaume

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below