November 2, 2012 / 2:28 PM / 5 years ago

Microsoft tente de séduire les développeurs avec Windows 8

6 MINUTES DE LECTURE

<p>Microsoft, qui a lanc&eacute; Windows 8 la semaine derni&egrave;re, fait d&eacute;sormais campagne pour rallier les d&eacute;veloppeurs, dont la contribution sera indispensable pour assurer le succ&egrave;s de son nouveau syst&egrave;me d'exploitation, pour lequel seul un faible nombre d'applications est pour l'instant disponible. /Photo prise le 26 octobre 2012/Bobby Yip</p>

par Bill Rigby

SEATTLE (Reuters) - Microsoft, qui a lancé Windows 8 la semaine dernière, fait désormais campagne pour rallier les développeurs, dont la contribution sera indispensable pour assurer le succès de son nouveau système d'exploitation.

Le faible nombre d'applications disponibles représente en effet un véritable talon d'Achille pour le géant du logiciel, qui tente de rattraper son retard sur Apple et Google sur le marché des technologies mobiles.

Microsoft compte sur Windows 8, sur sa tablette tactile Surface ainsi que sur les smartphones fonctionnant avec sa nouvelle plate-forme mobile -tous dévoilés la semaine dernière- pour atteindre cet objectif mais le groupe de Redmond doit d'abord convaincre les développeurs de recréer "l'écosystème" prospère qui avait assuré le succès des PC.

"Je vous en prie, allez-y, écrivez des tas (de programmes) d'applications", a lancé mardi le directeur général de Microsoft Steve Ballmer à une assemblée de 2.000 développeurs lors du coup d'envoi d'une conférence annuelle de quatre jours au siège du groupe, près de Seattle.

Chaque participant à cette conférence "Build" s'est vu remettre une tablette Surface, un smartphone Lumia 920 de Nokia fonctionnant sous Windows Phone 8 et offrir une capacité de 100 gigaoctets sur le service de stockage de données en ligne SkyDrive.

Cet élan de générosité sans précédent montre la détermination de Microsoft à mettre en oeuvre ce qu'il nomme en interne l'"évangélisation", même si la plupart des développeurs présents -qui avaient déboursé jusqu'à 2.000 dollars pour s'inscrire à la conférence- sont déjà des adeptes de la "religion Windows".

LE DÉVELOPPEUR, ROUAGE INCONTOURNABLE

"La (tablette) Surface est vraiment formidable. C'est intéressant de voir des gens qui sont d'ordinaire des détracteurs de Microsoft être surpris de constater à quel point elle est bien", a déclaré Greg Lutz, développeur chez ComponentOne, en décrivant des séances bondées lors de la conférence.

Selon Russ Withman, directeur de la stratégie chez Ratio Interactive, une agence aidant les entreprises à concevoir des applications, Microsoft est conscient de la nécessité de renforcer son catalogue d'applications pour alimenter sa nouvelle boutique en ligne Windows Store, afin de susciter l'intérêt des consommateurs pour les appareils fonctionnant sous Windows 8.

De fait, si Netflix, le spécialiste de la location de DVD et de programmes de télévision à la demande, le New York Times ou le jeu Angry Birds de Rovio étaient disponibles dès le lancement du nouveau système d'exploitation, les géants des réseaux sociaux Facebook et Twitter brillaient par leur absence dans le catalogue des applications proposées.

Depuis, Twitter a annoncé qu'une application pour Windows sortirait "dans les prochains mois". Le service de stockage en ligne Dropbox, de même que PayPal, filiale de paiement en ligne d'eBay, ont également prévu de proposer bientôt une application pour Windows.

En revanche Facebook n'a effectué aucune annonce en ce sens, en dépit du fait que Microsoft détient une part du capital du réseau social qui revendique plus d'un milliard d'utilisateurs.

Le géant du logiciel va cependant devoir surmonter l'indifférence de nombreux développeurs, sceptiques quant à l'existence d'une demande réelle, ou ne disposant tout simplement pas des ressources pour concevoir des applications destinées à Windows en plus de celles conçues pour les systèmes iOS et Android.

Pour lever les réticences, le groupe de Redmond met en avant l'étendue du nombre d'utilisateurs de Windows. Steve Ballmer a ainsi annoncé lors de la conférence "Build" que quatre millions de mises à jour de Windows avaient été écoulées au cours des quatre premiers jours de sa commercialisation. Une goutte d'eau quand on sait que plus de 670 millions de licences de son prédécesseur Windows 7 ont été commercialisées.

Microsoft a annoncé viser les 400 millions de nouveaux appareils (PC, tablettes et téléphones) fonctionnant sous Windows l'an prochain et a également mis en avant au cours de la conférence une série de nouveaux outils liés à sa plate-forme Azure, destinés à faciliter le développement d'applications pour Windows.

Selon un analyste, les efforts du géant du logiciel ont payé. "Il semble vraiment y avoir un certain enthousiasme autour de ce nouveau système d'exploitation", remarque Jason Maynard, de Wells Fargo Securities, qui évoque même une "re-Microsoftisation" de certains développeurs qui seraient prêts à se détourner d'Apple.

Myriam Rivet pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below