Sharp dans le rouge en juillet-septembre, prévisions abaissées

jeudi 1 novembre 2012 16h11
 

TOKYO (Reuters) - Le fabricant japonais de téléviseurs Sharp a annoncé jeudi une perte trimestrielle et revu à la baisse ses objectifs financiers pour l'ensemble de l'exercice clos fin mars 2013.

Sharp, en difficulté, a accusé une perte d'exploitation de 74,8 milliards de yens (723 millions d'euros) sur son deuxième trimestre clos fin septembre, contre un profit de 30,1 milliards un an plus tôt, sous le coup d'une charge de restructuration - déjà annoncée - de quelque 850 millions d'euros et de charges de dépréciation de 61 milliards de yens.

Cinq analystes interrogés par Thomson Reuters I/B/E/S tablaient en moyenne sur une perte limitée à 50,4 milliards de yens en juillet-septembre.

Le groupe prévoit désormais sur l'ensemble de l'exercice une perte d'exploitation de 155 milliards de yens, à comparer à une prévision précédente de 100 milliards. La prévision de perte nette a quant à elle été pratiquement doublée, à 450 milliards.

Après une perte opérationnelle de 168,9 milliards de yens sur l'ensemble du premier semestre, Sharp compte toutefois réaliser un résultat positif au second semestre (octobre-mars), répondant ainsi aux conditions fixées par les banques qui ont volé à son secours.

Ce consortium bancaire, où figurent Mizuho Financial Group et Mitsubishi Financial Group, a conditionné l'octroi de nouveaux prêts au groupe à une restructuration drastique et à un retour des comptes dans le vert.

Dans le cadre de sa restructuration, Sharp s'est engagé à supprimer 10.000 emplois et à vendre des actifs, parmi lesquels des usines d'assemblage à l'étranger. Le groupe a aussi hypothéqué la plupart de ses locaux et usines au Japon, dont l'usine qui fabrique des écrans pour l'iPhone et l'iPad d'Apple.

Le groupe a publié ses résultats à la clôture de la Bourse de Tokyo. Le titre avait auparavant fini en baisse de 1,74%, à 169 yens, dans le sillage de Panasonic qui s'est effondré de près de 20% après avoir réduit, la veille, ses objectifs de résultats.

Tim Kelly, Véronique Tison pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

 
<p>Le pr&eacute;sident de Sharp, Takashi Okuda. Le fabricant japonais de t&eacute;l&eacute;viseurs a annonc&eacute; une perte pour son 2e trimestre et revu &agrave; la baisse ses objectifs financiers pour l'ensemble de l'exercice clos fin mars 2013. /Photo prise le 1er novembre 2012/REUTERS/Issei Kato</p>