31 octobre 2012 / 10:53 / il y a 5 ans

Panasonic prévoit 7,4 milliards d'euros de perte en 2012-2013

<p>Le groupe japonais d'&eacute;lectronique grand public Panasonic anticipe une perte nette de 765 milliards de yens (7,37 milliards d'euros) pour l'exercice 2012-2013, qui se termine en mars, sa quatri&egrave;me en cinq ans, apr&egrave;s une perte record de 772 milliards de yens l'an dernier. /Photo prise le 23 octobre 2012/Yuriko Nakao</p>

TOKYO (Reuters) - Panasonic anticipe une perte de plus de 7 milliards d'euros pour l'exercice 2012 marqué par le nettoyage des comptes avec de lourdes dépréciations d'actifs et de "goodwill" (écarts d'acquisition) dans le mobile et l'énergie, alors que son nouveau patron engage une nouvelle phase de restructuration.

Le groupe japonais d'électronique grand public, fondé en 1918, anticipe une perte nette de 765 milliards de yens (7,37 milliards d'euros) pour l'exercice en cours, qui se termine en mars, sa quatrième en cinq ans, après une perte record de 772 milliards de yens l'an dernier.

Le total des pertes cumulées sur cinq ans tournerait autour de 25 milliards de dollars.

Kazuhiro Tsuga, nommé président de Panasonic cette année, a promis une profonde restructuration, qui sera dévoilée en mars et vise à sortir des segments déficitaires comme la télévision.

Cette restructuration prévoit notamment l'arrêt des ventes de smartphones en Europe, le gel des projets d'investissement dans une ferme solaire en Malaisie et la consolidation de la production de petites batteries au lithium.

La société compte également réduire le nombre de ses filiales de 88 à 56 d'ici avril, a précisé Kazuhiro Tsuga.

La société a par ailleurs abaissé son estimation de ventes de télévisions annuelles à 13 millions de postes contre 15,5 millions.

Panasonic, qui prévoyait auparavant 50 milliards de yens de bénéfice net sur l'exercice annuel, a également abaissé son objectif de résultat opérationnel à 140 milliards, contre 260 milliards.

Les charges de restructuration ont atteint 356 milliards de yens au premier semestre et la société prévoit un montant total de 440 milliards sur l'année, alors que la précédente estimation était de 41 milliards.

"Il est fort probable que Panasonic revoit encore en baisse ses objectifs par la suite", estime Mitsushige Akino, responsable de la gestion chez Ichiyoshi Investment. "Il est difficile d'évaluer les coûts de la restructuration à ce stade, avant qu'elle ne soit mise en oeuvre", ajoute-t-il.

Les banques japonaises, dont Sumitomo Mitsui Financial et Mitsubishi UFJ Financial, se sont engagées à prêter 7,6 milliards de dollars (5,8 milliards d'euros) à Panasonic, ce qui devrait éviter au groupe d'électronique grand public de lever des fonds sur le marché.

Pour le trimestre au 30 septembre, Panasonic a publié un bénéfice d'exploitation de 48,8 milliards de yens, après 42 milliards, inférieur au consensus Thomson Reuters I/B/E/S de cinq analystes qui se situait à 55,6 milliards.

Depuis le début de l'année, l'action a perdu plus de 20%, alors que l'indice Nikkei 225 prenait plus de 5%.

Tim Kelly, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below