Belgacom relève ses prévisions, bond du titre

vendredi 26 octobre 2012 13h44
 

BRUXELLES (Reuters) - Belgacom, premier opérateur télécoms en Belgique, a annoncé vendredi avoir relevé ses prévisions 2012 et son dividende à la suite de résultats du troisième trimestre supérieurs aux attentes, portés par une hausse du trafic de données mobiles et une croissance de ses activités dans la télévision numérique.

A la suite de ces annonces, le titre Belgacom prenait 8% à 23,195 euros à 11h30 GMT, inscrivant la plus forte progression de l'indice FTSEurofirst 300, lui-même en baisse de 0,5%.

Le groupe anticipe désormais pour l'ensemble de l'année un chiffre d'affaires en hausse de 1% alors qu'il avait dit précédemment tabler sur une baisse de 1%.

Belgacom a également relevé sa prévision de résultat brut, désormais vu en baisse de 4% à 5% contre une fourchette précédente de -5% à -6%.

Sur le seul troisième trimestre, le résultat brut a baissé de 2,7%, à 460 millions d'euros, alors que neuf analystes interrogés par Reuters avaient anticipé en moyenne 449 millions.

Le chiffre d'affaires a augmenté de 1,5% sur la période, à la faveur d'une progression de 18,9% des revenus tirés de son service de télévision numérique, qui a engrangé 39.000 abonnés supplémentaires au troisième trimestre, à 1,34 million.

Les revenus des services mobiles pour les particuliers ont augmenté de 4,5% d'une année sur l'autre, les consommateurs utilisant davantage d'applications sur leurs portables.

Belgacom a par ailleurs annoncé un dividende exceptionnel de 0,31 euro par action, ce qui aboutit à un dividende intermédiaire brut de 0,81 euro et à un total versé aux actionnaires de 2,49 euros par action au titre de 2012.

Robert-Jan Bartunek, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

 
<p>Le premier op&eacute;rateur t&eacute;l&eacute;coms en Belgique Belgacom a relev&eacute; ses pr&eacute;visions 2012 et son dividende &agrave; la suite de r&eacute;sultats du troisi&egrave;me trimestre sup&eacute;rieurs aux attentes, port&eacute;s par une hausse du trafic de donn&eacute;es mobiles et une croissance de ses activit&eacute;s dans la t&eacute;l&eacute;vision num&eacute;rique. /Photo d'archives/REUTERS/Yves Herman</p>