L'Allemagne pèse sur les résultats trimestriels de KPN

mardi 23 octobre 2012 10h47
 

BRUXELLES (Reuters) - L'opérateur néerlandais de téléphonie KPN a déclaré mardi que l'intensification de la concurrence en Allemagne avait entamé une partie de ses bénéfices au troisième trimestre, en raison d'une augmentation des dépenses de marketing censées contrecarrer la baisse de la consommation mensuelle de ses 24 millions de clients dans le pays.

Le nombre d'abonnés à des services post-payés de sa division allemande E-Plus, traditionnellement l'une des ses principales sources de profits, a augmenté de 210.000 sur le trimestre, mais le service a été contraint de réévaluer ses offres et son résultat a baissé de 9%.

Cependant, le bénéfice total des activités mobiles de KPN a augmenté de 3,6%, une hausse que le groupe met sur le compte d'une nouvelle grille tarifaire destinée à endiguer la fuite des abonnés vers des applications internet gratuites.

Sur ce segment, KPN a fait état d'une marge bénéficiaire de 34,4% contre 28,7% l'année précédente.

Le bénéfice ajusté des coûts de restructuration a chuté de 12% au troisième trimestre à 1,177 milliard d'euros, contre 1,185 milliard attendu selon le consensus Reuters

Le groupe, dont le géant latino-américain America Movil a pris 28% du capital cet été, a déclaré que sa dette nette représentait 2,7 fois son chiffre d'affaires, au-dessus de son objectif fixé à 2,6 fois à la fin juin.

"Nous reconnaissons que nous sommes au-delà du cadre budgétaire que nous nous sommes imposés ce trimestre et nous nous attendons à ce que la situation perdure dans les trimestres à venir", a déclaré dans un communiqué le directeur général Eelco Blok.

Lors de l'annonce en juillet de ses résultats du deuxième trimestre, KPN avait réduit son dividende à 0,35 euro par action en 2012, contre 0,90 euro un an plus tôt.

Contrairement aux attentes, le groupe a maintenu sa prévision de dividende de 0,35 euro en 2012 et dit prévoir un dividende au moins égal en 2013.

Vers 08h40 GMT, le titre KPN perdait 0,90% à 5,748 euros alors que l'indice regroupant les valeurs télécoms européennes perdait 0,58%.

Robert-Jan Bartunek, Mathilde Gardin pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

 
<p>La concurrence en Allemagne p&egrave;se sur les b&eacute;n&eacute;fices de l'op&eacute;rateur n&eacute;erlandais de t&eacute;l&eacute;phonie KPN au troisi&egrave;me trimestre, en raison d'une augmentation des d&eacute;penses de marketing cens&eacute;es contrecarrer la baisse de la consommation mensuelle de ses 24 millions de clients dans le pays. /Photo d'archives/REUTERS/Paul Vreeker/United Photos</p>