Le bénéfice de Yahoo bat le consensus au 3e trimestre

lundi 22 octobre 2012 23h13
 

SAN FRANCISCO (Reuters) - Yahoo a annoncé lundi un bénéfice trimestriel au-delà du consensus mais le marché attendu surtout de la nouvelle directrice générale Marissa Mayer qu'elle précise ses intentions en vue de rétablir la croissance du chiffre d'affaires.

L'action Yahoo était en hausse de 3% environ à 16,23 dollars après la clôture.

Mayer, une ancienne responsable de Google qui a pris les rênes de Yahoo en juillet, devait tenir ses premiers propos en public à l'occasion d'une téléconférence avec des analystes dans le courant de la journée.

Le groupe internet a fait état d'un bénéfice opérationnel de 177 millions de dollars et d'un bénéfice net ajusté par action de 35 cents au troisième trimestre, hors une plus-value de 2,8 milliards de dollars tirée de la vente d'actions Alibaba Group.

Le consensus Thomson Reuters I/B/E/S donnait un BPA ajusté de 25 cents.

Le chiffre d'affaires net, qui exclut les commissions versées aux sites partenaires, est ressorti à 1,09 milliard de dollars contre 1,07 milliard un an plus tôt.

La fréquentation mensuelle de Yahoo est de quelque 700 millions d'internautes, ce qui en fait l'un des premiers groupes internet au monde. Mais l'activité déployée par les internautes sur ses sites va en déclinant et ses offres pour smartphones ne sont pas jugées très intéressantes.

Mayer doit en principe recentrer la stratégie de Yahoo sur la technologie et les produits, à l'inverse de l'approche médias adoptée par son prédécesseur Ross Levinsohn.

Les effectifs de Yahoo étaient de 12.000 personnes à la fin du trimestre, en recul de 12% sur les 13.700 d'un an auparavant.

Alexei Oreskovic, Wilfrid Exbrayat pour le service français

 
<p>Yahoo a annonc&eacute; lundi une l&eacute;g&egrave;re hausse de son chiffre d'affaires net au troisi&egrave;me trimestre, &agrave; 1,09 milliard de dollars contre 1,07 milliard un an plus t&ocirc;t, les premiers trois mois sous la houlette de la nouvelle directrice g&eacute;n&eacute;rale Marissa Mayer. /Photo d'archives/REUTERS/Robert Galbraith</p>