Le cyberespace, champ de bataille du futur, prévient Panetta

samedi 20 octobre 2012 09h57
 

WASHINGTON (Reuters) - Le cyberespace est le champ de bataille du futur, a déclaré vendredi le secrétaire à la Défense américain, selon lequel les pirates informatiques qui s'attaquent déjà à des banques et autres institutions financières cherchent un moyen de paralyser les systèmes gouvernementaux.

"Nous sommes confrontés à de nouvelles menaces de guerre (dans le cyberespace). C'est un secteur auquel nous devons consacrer toute notre attention. C'est le champ de bataille du futur", a dit Leon Panetta lors d'une conférence à Norfolk, en Virginie.

Le secrétaire à la Défense avait déjà prévenu la semaine dernière que les Etats-Unis pourraient déclencher une guerre préventive sur internet s'ils pensaient leur sécurité menacée.

Plusieurs banques et institutions financières américaines ont fait l'objet ces dernières semaines de cyberattaques revendiquées par les "cybercombattants d'Ezz al Dine al Kassam", qui ont dit protester ainsi contre la diffusion d'un film jugé hostile à l'islam.

Mais les services de sécurité américains soupçonnent des pirates informatiques liés à l'Iran d'être à l'origine de cette offensive en réaction aux sanctions occidentales imposées à Téhéran.

"Ils sont en train de développer la capacité de pouvoir attaquer nos réseaux, nos réseaux électriques, nos systèmes financiers, nos systèmes gouvernementaux et de pratiquement paralyser le pays", a mis en garde Leon Panetta.

David Alexander, Tangi Salaün pour le service français

 
<p>Selon le secr&eacute;taire &agrave; la D&eacute;fense am&eacute;ricain Leon Panetta, le cyberespace est le champ de bataille du futur, car les pirates informatiques qui s'attaquent d&eacute;j&agrave; &agrave; des banques et autres institutions financi&egrave;res cherchent un moyen de paralyser les syst&egrave;mes gouvernementaux. /Photo prise le 10 octobre 2012/REUTERS/Fran&ccedil;ois Lenoir</p>