Intel livre une prévision de marge en deçà des attentes

mercredi 17 octobre 2012 07h46
 

SAN FRANCISCO (Reuters) - Les médiocres prévisions d'Intel pour son chiffre d'affaires et sa marge brute du quatrième trimestre ont anéanti l'espoir d'un redressement de la demande de PC vers la fin de l'année, pesant sur son action en après-Bourse.

Le premier fondeur mondial, tout comme son concurrent farouche Advanced Micro Devices, avait dit précédemment que la demande était plus faible que prévu et que le chiffre d'affaires serait inférieur à ses projections.

La croissance ralentissant en Chine et étant à la peine en Europe et aux Etats-Unis, les analystes anticipent une légère baisse des ventes mondiales de PC cette année, une première depuis 2001.

Intel a précisé que sa division Data Center Group, qui vend des processeurs pour serveurs entre autres, avait connu une croissance de 6% durant le trimestre, mais avait subi un recul de 5% par rapport au deuxième trimestre.

"Les bases de données ont été bien plus faibles que beaucoup ne le pensaient et c'est un segment sur lequel tout le monde s'est appuyé", note Patrick Wang, analyste d'Evercore Partners. "Cela montre que les entreprises rationalisent leurs dépenses de fin d'année".

L'action Intel perdait 0,89% en après-Bourse, après avoir terminé en hausse de 2,85% à 22,35 dollars.

L'industrie du PC espérait se relancer en fin d'année dans le sillage de Windows 8, dernière déclinaison du système d'exploitation de Microsoft, qui doit être commercialisée vers la fin du mois. Le segment du PC a du mal à s'accommoder d'une conjoncture mondiale morose et d'un changement des habitudes de consommation qui profite surtout aux tablettes et aux smartphones.

Mais ni la production ni les livraisons de PC n'ont particulièrement augmenté avant le lancement du nouvel OS, remarquent les analystes.

La part de marché d'Intel dans les smartphones est de moins de 1%, bien loin de Qualcomm, Samsung Electronics et ARM Holdings par exemple. Au point que certains analystes se demandent si l'invincibilité apparente d'Intel n'est déjà plus qu'un souvenir.   Suite...

 
<p>Intel anticipe pour le trimestre en cours une marge brute de 57%, ou 58% non GAAP, plus ou moins quelques points de pourcentage, un chiffre inf&eacute;rieur aux attentes des analystes (62% en moyenne), signe d'un segment PC qui a du mal &agrave; s'accommoder d'une conjoncture mondiale morose et d'un changement des habitudes de consommation qui profite surtout aux tablettes et aux smartphones. /Photo prise le 21 juin 2012/REUTERS/Choi Dae-woong</p>