Sprint Nextel confirme discuter avec Softbank, l'action s'envole

jeudi 11 octobre 2012 21h26
 

par Taro Fuse et Sinead Carew

TOKYO (Reuters) - L'opérateur mobile japonais Softbank pourrait acquérir une participation majoritaire dans son homologue américain Sprint Nextel afin d'établir une tête de pont aux Etats-Unis, au terme de ce qui serait la plus grosse acquisition jamais faite par une société nippone aux Etats-Unis.

Il se pourrait que les ambitions de Softbank ne s'arrêtent pas à Sprint puisque, selon le Nikkei, la société nippone passerait par l'intermédiaire de Sprint pour lancer un assaut sur MetroPCS, une transaction en deux étapes qui pourrait dépasser les 2.000 milliards de yens (25,6 milliards de dollars).

Deutsche Telekom et MetroPCS ont annoncé au début du mois qu'ils allaient fusionner leurs activités mobiles américaines, ce qui donnerait ainsi naissance au quatrième acteur du secteur aux Etats-Unis.

Un raid à la fois sur Sprint et sur MetroPCS représenterait la plus grosse acquisition jamais faite par une entreprise japonaise et qui propulserait Softbank dans les tout premiers groupes mondiaux de la téléphonie mobile.

Selon une source proche du dossier, Softbank pourrait acheter 70% de Sprint Nextel à peu près. Une émission d'actions nouvelles et une offre sur les actions existantes constituerait le montant de cette opération.

Les discussions en sont à un stade avancé et une annonce pourrait intervenir dans les jours qui viennent, a ajouté la source, tout en précisant que les modalités définitives d'un accord n'étaient pas encore arrêtées.

Selon une autre source, Softbank veut une participation de contrôle et discute avec plusieurs banques pour monter une offre.

"INVESTISSEMENT SUBSTANTIEL"   Suite...

 
<p>Dan Hesse, le directeur g&eacute;n&eacute;ral de Sprint Nextel lors du salon CTIA WIRELESS &agrave; la Nouvelle Orl&eacute;ans. L'op&eacute;rateur de t&eacute;l&eacute;phonie mobile am&eacute;ricain confirme &ecirc;tre en discussions avec son homologue japonais Softbank, portant sur un possible "investissement substantiel" du second dans le premier. /Photo prise le 8 mai 2012/REUTERS/Sean Gardner</p>