3 octobre 2012 / 16:43 / il y a 5 ans

Hewlett-Packard s'attend à un exercice 2013 difficile

<p>Hewlett-Packard a annonc&eacute; mercredi s'attendre &agrave; de nouvelles difficult&eacute;s au cours de son exercice fiscal 2013, un pronostic qui a fait chuter son cours de Bourse de de 8,4% &agrave; 16h24 GMT, &agrave; son plus bas niveau depuis pr&egrave;s de dix ans. /Photo d'archives/Denis Balibouse</p>

SAN FRANCISCO (Reuters) - Hewlett-Packard a annoncé mercredi s'attendre à de nouvelles difficultés au cours de son exercice fiscal 2013, un pronostic qui a fait chuter son cours de Bourse à son plus bas niveau depuis presque dix ans.

La directrice générale du groupe informatique américain, Meg Whitman, troisième personne à occuper ce poste en trois ans, a estimé que l'instabilité à la tête de l'entreprise était, avec le ralentissement économique mondial, en grande partie responsable de ses déboires.

Meg Whitman, qui a succédé à Leo Apotheker, essaie de relancer HP grâce à un plan de licenciements, de réduction des coûts et de développement dans des secteurs à fort potentiel à long terme, comme les services informatiques aux entreprises.

Les onze mois de Leo Apotheker à la tête du groupe ont été marqués par une série de départs, dont celui du responsable réseaux Marius Haas.

"J'ai le sentiment que la plus grande difficulté à laquelle a été confrontée Hewlett-Packard a été la valse de ses directeurs, qui a entraîné de nombreux choix stratégiques incohérents et pour le dire franchement, de grosses erreurs d'exécution", a dit Meg Whitman aux investisseurs assistant à une conférence à San Francisco.

"C'est important car par conséquent, il va nous falloir plus de temps de remettre ce bateau en état de naviguer que ce que nous voudrions tous", a-t-elle ajouté.

Le directeur financier du groupe informatique a indiqué de son côté que le chiffre d'affaires devrait reculer d'une année sur l'autre dans l'ensemble des divisions à l'exception des logiciels.

L'exercice fiscal 2013 "sera une nouvelle année difficile pour HP", a-t-il dit.

Il a précisé que 26.000 personnes devraient avoir quitté le groupe d'ici la fin de l'exercice.

Meg Whitman a pour sa part estimé qu'il faudrait cinq ans à HP pour redresser la barre, ce qui passera également par une réduction de son offre de produits et une baisse des coûts.

"Tout cela est faisable, mais cela va prendre du temps", a-t-elle assuré.

Selon elle, le redressement deviendra perceptible en 2014 et s'accélérera en 2015, quand "le chiffre d'affaires augmentera plus vite que les coûts".

A la Bourse de New York, l'action HP chutait de 10,45% à 18h05 GMT à 15,35 dollars après avoir touché, à $15,32, son plus bas niveau depuis avril 2003.

Poornima Gupta, Marc Angrand et Tangi Salaün pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below