SFR mise sur une offre enrichie pour rebondir

lundi 24 septembre 2012 17h19
 

PARIS (Reuters) - SFR a présenté lundi une gamme renouvelée d'offres fixes et mobiles qui misent sur des services enrichis, une amélioration de l'accompagnement des clients et des débits plus rapides pour tenter de riposter à la concurrence accrue sur le marché français des télécoms.

Les abonnés qui espéraient des baisses de tarifs radicales après l'onde de choc provoquée par les offres à prix cassés du nouvel opérateur Free Mobile risquent en revanche de rester sur leur faim.

Les Formules Carrées, le coeur de réacteur du deuxième opérateur de téléphonie mobile avec environ 6 millions d'abonnés, incluent ainsi un tarif d'entrée de gamme de 14,99 euros par mois pour une heure d'appel, contre 17 euros précédemment.

En revanche, l'illimité doté d'une offre de données de 500 mégaoctets ressort à 39,99 euros contre 39 euros précédemment, tandis que l'ancien tarif Carré Web à 49 euros passe à 49,99 euros mais avec une capacité de données doublée et un débit supérieur.

Si l'opérateur historique France Télécom-Orange avait mis en avant une baisse de 20% en moyenne des prix lors de la refonte de sa principale offre mobile en juin, SFR préfère axer son message sur les nouveaux services proposés à ses clients.

La filiale de Vivendi fait le pari d'une polarisation croissante du marché, avec d'un côté les clients à la recherche de petits prix auxquels sera proposée la gamme "low cost" Red, et de l'autre les abonnés demandeurs de services, d'accompagnement et fans de smartphones dernier cri que SFR entend "chouchouter" avec ses offres Carrées.

Neuf mois après l'irruption de Free Mobile qui a ébranlé les trois opérateurs établis, il espère ainsi limiter la baisse de ses prix et donc l'érosion de sa marge tout en proposant une offre suffisamment attirante pour justifier l'écart de prix avec le quatrième entrant, dont l'offre illimitée s'affiche au prix nettement inférieur de 19,99 euros, sans subvention de téléphone.

"Si SFR n'arrive pas à se distinguer d'Iliad et à justifier une prime pour ses services, il pourrait ne pas y avoir de stabilisation sur le front des prix", prévenaient les analystes de Bernstein Research dans une note la semaine dernière.

L'entreprise anticipe une baisse de 12% à 15% de son résultat brut d'exploitation (Ebitda) cette année et prévoit un plan d'économies de 500 millions d'euros d'ici fin 2014, passant notamment par un plan de départs volontaires dont les modalités seront discutées avec les syndicats en novembre, a confirmé le PDG Stéphane Roussel lors d'une conférence de presse.   Suite...

 
<p>SFR propose une gamme renouvel&eacute;e d'offres fixes et mobiles qui misent sur des services enrichis, une am&eacute;lioration de l'accompagnement des clients et des d&eacute;bits plus rapides pour tenter de riposter &agrave; la concurrence accrue sur le march&eacute; fran&ccedil;ais des t&eacute;l&eacute;coms. /Photo d'archives/REUTERS/Issei Kato</p>