Les mauvais Plans d'Apple

vendredi 21 septembre 2012 07h45
 

SAN FRANCISCO (Reuters) - Une ville au milieu de la mer, une ferme classée comme un aéroport, des îles en double : la nouvelle application de cartographie d'Apple déroute bon nombre d'utilisateurs de l'iPhone ou de l'iPad lorsqu'ils installent iOS 6, la dernière version de son système d'exploitation.

L'application Maps (Plans en français), développée en interne par le groupe californien, avait été présentée en juin par son directeur des logiciels, Scott Forstall, comme un défi au logiciel concurrent de Google, un allié devenu rival au fil des ans.

Mais quelques heures seulement après sa diffusion à grande échelle via la mise à jour d'iOS, elle est devenue objet de moquerie, notamment sur les réseaux sociaux.

"Les gens qui croyaient que le monde était plat étaient meilleurs cartographes qu'Apple Maps", a ainsi écrit sur Twitter @RayneBradley.

"Apple Maps comporte aussi des erreurs dans son annuaire : j'ai essayé d'appeler un taxi et je suis tombé sur un taxidermiste (sérieusement)", explique @TomDavenport, toujours sur Twitter.

Une porte-parole d'Apple a expliqué que Maps fonctionnait sur le mode collaboratif, donc que l'application allait progressivement s'améliorer.

"Plans est une solution basée sur le 'cloud', donc plus les gens l'utilisent, meilleure elle est", a-t-elle dit, assurant qu'Apple prenait en compte tous les commentaires de ses clients.

Reste que ces critiques tombent mal à la veille du lancement mondial de l'iPhone 5, disponible en magasins à partir de vendredi et équipé d'iOS 6, donc de Plans.

Certains utilisateurs du système ont créé un blog sur lesquels ils ont publié des captures d'écran de certaines erreurs de l'application. On peut y voir la ville norvégienne de Leknes au milieu de la mer de Norvège, ou la totalité du centre de Stratford-upon-Avon, la ville natale de William Shakespeare, identifiée comme un hôpital.   Suite...

 
<p>En raison de plusieurs bogues, la nouvelle application de cartographie d'Apple d&eacute;route bon nombre d'utilisateurs de l'iPhone ou de l'iPad lorsqu'ils installent iOS 6, la derni&egrave;re version de son syst&egrave;me d'exploitation. /Photo prise le 20 septembre 2012/REUTERS/Lucas Jackson</p>