Une grève à Paris pourrait perturber le lancement de l'iPhone 5

jeudi 20 septembre 2012 19h49
 

PARIS (Reuters) - Un appel à la grève dans les magasins parisiens du géant américain Apple pourrait perturber ce vendredi le lancement dans l'Hexagone du dernier né des téléphones portables de la firme à la pomme, l'iPhone 5.

Le syndicat SUD a appelé les salariés des magasins d'Apple de la capitale à un rassemblement vendredi matin faute d'avoir réussi à trouver un compromis avec la direction d'Apple en France sur une série de revendications.

"On invite tous les salariés qui considèrent que les avancées obtenues dans le cadre des négociations annuelles obligatoires sont insuffisante et ne trouvent pas un intérêt suffisant d'Apple pour ses salariés français à nous rejoindre demain matin à 08h00 devant l'Apple Store d'Opéra", a déclaré à Reuters Thomas Bordage, délégué syndical de Sud à Apple France.

L'appel à la grève de Sud, qui représente environ un quart des salariés parisiens d'Apple, n'est pas relayé par les autres syndicats de l'entreprise qui ne s'opposent pas toutefois au mouvement, a précisé le représentant syndical.

Sud proteste contre les conditions de travail dans l'entreprise et formule plusieurs revendications dont l'obtention de tickets restaurants, d'un treizième mois ou encore la mise en place de fontaines à eau dans les magasins.

Une série de réunions entre la direction et les représentants du personnel ont permis quelques avancées, notamment sur les tickets restaurants, mais sont toutefois jugées insuffisantes par l'organisation syndicale.

Une dernière réunion organisée jeudi après-midi n'a pas permis de trouver un compromis, a précisé Thomas Bordage.

La direction d'Apple France n'était pas joignable dans l'immédiat pour commenter l'information.

Apple emploie au total un millier de salariés dans ses 12 magasins implantés en France. Il compte deux enseignes à Paris, à Opéra et au Carrousel du Louvre, et plusieurs enseignes en région parisienne dont une à La Défense.   Suite...

 
<p>A l'Apple Store d'Op&eacute;ra, &agrave; Paris. Un appel &agrave; la gr&egrave;ve dans les magasins parisiens du g&eacute;ant am&eacute;ricain Apple pourrait perturber ce vendredi le lancement dans l'Hexagone du dernier n&eacute; des t&eacute;l&eacute;phones portables de la firme &agrave; la pomme, l'iPhone 5. /Photo d'archives/REUTERS/Thomas White</p>