La CE a des griefs sur le rachat d'Orange Autriche

jeudi 13 septembre 2012 17h37
 

BRUXELLES/VIENNE (Reuters) - La Commission européenne a des griefs concernant le rachat d'Orange Autriche par Hutchison 3G et s'apprête à ouvrir une enquête approfondie sur cette opération de 1,3 milliard d'euros, a annoncé jeudi Hutchison.

L'exécutif européen, qui examine la transaction depuis le mois de juin, craint que le rachat de la filiale de France Télécom ait pour effet une hausse des tarifs en ramenant le nombre d'opérateurs de téléphonie mobile de quatre à trois en Autriche.

L'affaire est suivie de près par les acteurs du secteur car elle pourrait préfigurer des difficultés sur des marchés plus importants comme l'Espagne, l'Italie ou l'Allemagne, qui comptent aussi quatre opérateurs mobiles et sont en mal de consolidation.

Hutchison, le troisième opérateur mobile sur le marché autrichien, filiale du groupe hongkongais Hutchison Whampoa, a offert le mois dernier d'ouvrir son réseau à ses concurrents et à d'éventuels nouveaux entrants pour stimuler la concurrence mais cette concession a été jugée insuffisante.

Après avoir entendu d'autres parties, la Commission a décidé d'ouvrir une enquête approfondie, a ajouté Hutchison.

Dans un communiqué, le directeur général de H3G Autriche, Jan Trionow, a indiqué que Hutchison collaborerait à l'enquête de la CE mais que de nouvelles concessions pourraient limiter les bénéfices de la fusion pour le consommateur et profiter au contraire aux gros opérateurs.

Certains observateurs s'étonnent d'ailleurs de l'importance accordée par le régulateur européen à cette opération, sachant que le groupe issu de la fusion-acquisition ne détiendrait que 22% du marché dans un pays qui compte 8,2 millions d'habitants.

Telekom Austria est numéro un sur le marché autrichien de la téléphonie mobile, suivi par T-Mobile, la filiale de Deutsche Telekom.

En février, la crainte de la CE de voir la Grèce perdre son quatrième opérateur avait torpillé un projet de fusion entre la filiale locale de Vodafone et son concurrent Wind Hellas.

La Commission doit rendre sa décision sur Orange Autriche avant le 30 novembre.

Foo Yun Chee, Véronique Tison pour le service français, édité par Marc Angrand

 
<p>La Commission europ&eacute;enne a des griefs concernant le rachat d'Orange Autriche par Hutchison 3G et s'appr&ecirc;te &agrave; ouvrir une enqu&ecirc;te approfondie sur cette op&eacute;ration de 1,3 milliard d'euros. /Photo prise le 3 f&eacute;vrier 2012/REUTERS/Heinz-Peter Bader</p>